Match #4 Raptors vs Celtics: 3 choses à retenir

Le lancer de trois points victorieux d’OG Anunoby avec 0,5 seconde à faire au troisième match aura vraiment donné du rythme aux Raptors. La série est maintenant égale 2-2 et ils semblent avoir mis le doigt sur quelques bobos. Après un début de match en force, ils ont conservé une mince avance jusqu’à la fin. Voici ce qui est à retenir:

Marque finale: TOR 100 – BOS 93

3 choses à retenir:

LOWRY EN REMET | Une rumeur court voulant qu’un bon ami de Kyle Lowry, et accessoirement un joueur étoile de la ligue, l’ait texté quelques minutes avant le troisième match de la série pour lui demander ce qu’il attendait pour prendre les choses en main. Il n’en fallait pas plus pour fouetter le meneur de Toronto. Après une grande performance jeudi, il en a remis. Il a marqué 11 des 14 premiers points de son équipe avant de terminer avec une récolte de 22 points, 11 rebonds et 7 passes décisives.

Sa défensive, limite harcelante, a fait perdre patience à Jayson Tatum à quelques reprises. Puis, fidèle à lui-même, il a fait prendre des fautes offensives à des attaquants qui ne l’avaient pas vu se glisser devant eux à la dernière seconde. Si Toronto semble en voiture présentement, c’est en bonne partie grâce à son capitaine.

Kyle Lowry qui mène par l’exemple.

BROWN VS SIAKAM: S1E4 | Depuis le début de la série, Jaylen Brown a été encensé pour sa défensive efficace sur Pascal Siakam, en plus de fournir un support intéressant à Tatum et Walker à l’attaque. L’histoire fut bien différente cette fois, des deux côtés du terrain.

Son lancer ne voulait tout simplement pas tomber. Les Raptors l’ont d’ailleurs oublié dans le coin à plusieurs reprises sans qu’il n’arrive à les faire payer. Il finit sa soirée de travail avec une récolte de 14 points, réussissant seulement 4 lancers en 18 tentatives dont 2 en 11 du 3 points.

Pascal Siakam (23 PTS, 11 REB, 2 AST) a connu son meilleur match des séries. Malgré ses trop nombreuses tentatives de 3 points ratées en début de rencontre, il a gardé confiance en ses moyens. Il a réussi quelques lancés par-dessus Brown à l’extérieur de la clé et a même enfin utilisé son tourniquet signature avec succès contre ce dernier.

SERGE FAIT LA DIFFÉRENCE | Avant le début de la série, on pouvait théoriquement accorder l’avantage aux Raptors sur deux plans: la position de centre et la profondeur du banc. Serge Ibaka coche ces deux cases et se devait d’avoir plus d’impact pour aider son équipe. Il a commencé le match avec trois tirs de 3 points réussis en trois tentatives avant de finir la soirée avec 18 points et 7 rebonds et un bloque que Theis ne risque pas d’oublier de si tôt:

BONUS: MÉNAGE DE TROIS (2e partie) | Toronto, qui avait été médiocre du 3 points lors des trois premiers matchs, a cette fois réussit 17 de ses 44 tentatives pour 38,6% versus 7 en 35 (20%) du côté de Boston. Certains diront que c’est la loi de la moyenne qui équilibre le tout, un simple retour du balancier statistique. D’autres parleront d’un meilleur mouvement de ballon et d’une meilleure sélection de lancers. Tout le monde a probablement raison.

BONUS II: OG OR | OG Anunoby a été particulièrement agressif au rebond offensif lors des deux derniers matchs. Même si ses efforts ne lui ont permis d’en amasser que deux dans cette rencontre, les quatre points qui en ont résulté sont particulièrement importants dans une série aussi serrée.

La remarque de mon épouse

« C’est sûr que leurs chambres d’hôtel sont pleines de souliers. »

Marie-Laurence

Joueur du match de Toronto

KYLE LOWRY – 22 PTS, 11 REB, 7 AST

Joueur du match de Boston

JAYSON TATUM – 24 PTS, 10 REB, 3 AST

Image par défaut
Éric Choquette
Quand on va avoir une équipe de la NBA à Montréal, est-ce que je devrai mettre une croix sur mon amour des Raptors?
Publications: 20