Brad Stevens : «Kyle Lowry est peut-être le joueur le plus sous-estimé»

Précédant la rincée qu’ont administré les Celtics de Boston aux Raptors de Toronto, hier le 7 septembre, l’entraîneur-chef des C’s avait des fleurs à lancer au moteur et leader de ses adversaires. Josh Lewenberg de TSN nous a rapporté que Brad Stevens était peut-être secrètement un fan de Kyle Lowry.

Le coach ne va pas jusqu’à s’adonner à l’exercice de comparaison avec l’un de ses propres joueurs en Marcus Smart, mais établir un parallèle entre les deux point guards aurait été très valable, aussi. Smart et Lowry possèdent un haut total de similitudes et de traits communs. Ils correspondent tous deux au type de joueurs que Stevens affectionne.

Les deux meneurs de petite taille (moins de 6 pieds 3 pouces) jouent une variété rare du basketball, tout comme Patrick Beverley des Clippers de Los Angeles. Ces hommes font preuve de grande ténacité, d’énergie défensive, d’audace et d’acharnement, n’ayant pas peur de mettre leur propre corps dans la balance. Ce seront les premiers joueurs au sol en situation de ballon perdu et les derniers à vouloir quitter le gymnase suite aux entraînements.

La mentalité de gagnant et la flamme qui habite ces guards leur a permis de se rendre loin au sein la meilleure ligue au monde, malgré un manque de talent quand il a trait aux autres chapitres du basketball, parfois. Cependant, selon l’entraîneur des Celtics, cet attribut constitue bel et bien une forme de talent.

Certains athlètes comme Montrezl Harrell, Jimmy Butler, Giannis Antetokounmpo et PJ Tucker possèdent aussi ce gène du travail obstiné qui coule dans leurs veines. Le grand Kobe Bryant en était aussi détenteur. Et c’est ce que Brad Stevens reconnait chez K-Low.

« Il est un All-Star, mais il est peut-être le joueur le plus sous-estimé du circuit. […] Il fait tout le nécessaire pour gagner. Étonnamment, il a été sous-apprécié, mais je pense que plus les gens l’observent dans ces scénarios (séries éliminatoires), plus il sera apprécié. »

– Brad Stevens au sujet de Kyle Lowry

Malheureusement pour le meneur de Toronto, il n’a pas été en mesure de démontrer l’étendue de ces qualités au public, dans le cadre du match #5, lundi le 7 septembre. Lowry et sa bande se sont vu prescrire une défaite cuisante par une équipe du Massachusetts engagée.

Alors que les champions en titre font face à l’élimination mercredi, Nick Nurse aura du pain sur la planche s’il veut que sa concession passe au prochain tour des éliminatoires. Les Celtics ne sont pas à sous-estimer, non plus.

Consultez le résumé du match #5 ici :

– Pat Bev compare Nikola Jokic à Luka Doncic, « Ils floppent beacoup » :

– Oooh M. P. J. !

– Et Jaylen Brown wow !

– Les entraîneurs et le personnel des équipes seront permis d’inviter un total de 10 amis et membres de la famille dans la bulle, à compter des finales de conférence :

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 969