Billy Donovan et le Thunder signent leur divorce

Dans le cadre d’une annonce pour le moins surprenante, on a appris que Billy Donovan ne reviendrait pas l’an prochain comme d’entraîneur-chef du Thunder. Son contrat prenant fin au terme de la présente saison, les deux parties se sont entendus pour ne pas signer d’extension.

Ce divorce en est un que peu de gens dans le milieu auraient vu venir. Débutant la campagne 2019-2020 avec 0,5% de chances de se qualifier en séries, OKC disputait sa première saison sans Russell Westbrook. Quelques mois plus tard, le Thunder se classait pourtant 5e dans l’Ouest, accédant du même coup à l’après-saison et dépassant toutes les attentes à leur endroit.

Même si l’élimination crève-cœur de l’équipe en sept matchs contre les Rockets n’a pas aidé le processus, il faut savoir que c’est au niveau des divergences d’opinion que les deux camps se sont accrochés. Les hauts placés de la franchise ne partagent pas la même vision que Donovan quant à la suite des choses.

Voulant continuer à accumuler du momentum et gagner comme il l’a fait cette année, celui qui est en poste en Oklahoma depuis 2015 s’est opposé à un mode « reconstruction ». Ça a rendu les discussions assez ardues, pour finalement mener à un divorce.

Malgré tout, les discussions entre l’état-major et Donovan ont été décrites par les médias comme « collaboratives » et « réalistes ».

Une telle annonce amène d’ailleurs à se questionner sur l’avenir de Chris Paul avec l’équipe.

En exactement 400 matchs d’expérience dans la NBA, l’homme de 55 ans comptabilise 243 victoires et 157 défaites – un dossier lui octroyant un pourcentage de gains de .608. En vertu de sa séparation avec OKC, il sera désormais considéré comme l’une des – sinon l’option la plus intéressante sur le marché des entraîneurs.

Image par défaut
William Thériault
William est un véritable passionné d'actualité et d'information. Rêveur se démenant au quotidien, il a le journalisme pour vocation. Le sport, c'est son amour de jeunesse.
Publications: 831