Une première femme à la tête d’une équipe de la NBA?

Plusieurs médias sportifs ont annoncé hier soir les candidats au poste d’entraîneur-chef pour les Pacers d’Indiana, deux semaines après le renvoi de Nate McMillan. Selon le journaliste Adrian Wojanrowski du réseau ESPN, l’entraîneuse-adjointe des Spurs Becky Hammon pourrait potentiellement être désignée pour diriger les Pacers, suite à leur sortie prématurée des séries éliminatoires.

Becky Hammon deviendrait ainsi la première femme à la tête d’une équipe de la NBA, une nomination historique pour le sport professionnel :

L’ancienne joueuse de la WNBA (1999-2014) a également marqué l’histoire en 2014, en devenant la première femme entraîneuse-adjointe de l’histoire de la NBA. La russo-américaine avait auparavant remporté une médaille de bronze aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008, alors qu’elle évoluait au sein de l’équipe nationale russe de basketball féminin.

Dave Joerger, ancien entraîneur des Grizzlies de Memphis (2007-2013) et des Kings de Sacramento (2016-2019), Jacque Vaughn, ancien entraîneur du Magic d’Orlando (2012-2015), ainsi que Chauncey Billups, légende des Pistons de Détroit et Finals MVP de 2004, figurent aussi parmi les autres candidats évoqués pour le poste d’entraîneur-chef des Pacers d’Indiana. 

Considérant l’important nombre d’entraîneurs démis de leurs fonctions depuis la fin de la saison régulière, il y a fort à parier que Becky Hammon se retrouvera bientôt au gouvernail d’une équipe de la NBA. On pense notamment au Thunder d’Oklahoma City qui vient tout juste de se départir de Billy Donovan, ainsi qu’aux Bulls de Chicago et aux 76ers de Philadelphie.

– Doris Burke devient la première analyste féminine à commenter les Finals de la NBA :

Default image
Julien Vézina

Attitude Football Attitude Football