Luguentz Dort : la suite de sa carrière dépend de son tir de 3 points

Samedi dernier, l’émission AlleyOop360 a été présentée pour la première fois sur les ondes du 91.9 Sports, à Montréal. Charles Dubé-Brais (Raptors 905) était notre premier invité et il a été amené à commenter les performances de Luguentz Dort. Le Montréalais venait tout juste de marquer 30 points dans le match #7 contre les Rockets de Houston, après une série exceptionnelle dans laquelle il a contré James Harden avec brio. La question qui a été posée à l’entraîneur-adjoint du club-école des Raptors : est-ce que les attentes doivent être révisées?

Bien qu’il ne veuille pas trop s’exciter avec une seule performance, il mentionne qu’il est évident que ce match lui a débloqué un certain potentiel dans la NBA.

« Oui, ça va changer les attentes. […] J’ai eu la chance de le rencontrer et de discuter brièvement avec lui quand on est allés jouer à Oklahoma City avec le 905, et son évolution depuis quelques mois est fantastique. Voir qu’il a pu montrer à la terre entière ce qu’il est capable de faire défensivement… Je pense qu’il en a toujours été capable, c’est simplement qu’on l’a mis dans la meilleure position, tu défends le meilleur marqueur de la NBA. Tous les grands analystes mondiaux du basket se rendent compte qu’il est déjà l’un des meilleurs défenseurs de la ligue à sa position. »

alleyoop360.com-la-defensive-de-luguentz-dort-merite-plus-dattention-2020-08-24_20-39-16_829876

Néanmoins, la ligne serait fine. Il ne faut pas oublier qu’il n’est pas le meilleur tireur de périphérie, ce qui peut être un désavantage à moyen terme.

« La raison pour laquelle il n’a pas été repêché, c’est la combinaison d’être relativement petit – 6 pieds 3 à la position de shooting guard – et d’être un subpar shooter, donc un tireur à 3 points en dessous de la moyenne. Je pense qu’il était à 31% à l’université, à peu près la même chose en NBA. C’est largement en dessous de la moyenne de 36%. Si tu es moins bon que la moyenne, tu vas faire partie du plan de match de l’autre équipe en disant, on te laisse tirer à 3 points. Ç’a été un gros point faible qu’il a réussi à transformer, il s’est sublimé dans le match #7 avec sa performance exceptionnelle de 30 points et en réussissant six tirs de 3 points. »

Il s’agit de la clé qui pourrait faire en sorte qu’il gagne 15 millions de dollars par année.

« La suite de sa carrière dépend de ça. S’il devient un tireur à 3 points constant, il va gagner de très bons salaires pour les 15 prochaines années parce qu’il va devenir le profil du 3 and D. »

Lors d’une discussion qui n’a pas été présentée sur les ondes, Charles a indiqué que Luguentz pourrait très bien être hors de l’alignement partant du Thunder rapidement, s’il ne monte pas à 35 ou 36% de la ligne de trois points. Aussi bon soit-il défensivement, il ne peut pas devenir une faiblesse offensive.

Le Montréalais est encore très jeune, possède une superbe éthique du travail et s’entraînera cet été à améliorer son tir.

L’avenir est très, très prometteur. Le jeune homme devrait avoir une longue carrière dans la NBA.

Pour écouter la chronique de Charles Dubé-Brais, c’est par ici :

Default image
Kevin Vallée
Kevin Vallée est le fondateur de AlleyOop Québec. Il possède une combinaison assez rare : beaucoup d'expérience et beaucoup de jeunesse. Dans le monde du blog depuis 2013, il amorce sa carrière de journaliste et collabore à la radio à Montréal, Québec, Ottawa et Edmonton.

Attitude Football Attitude Football