Kawhi aurait dit aux Raptors qu’ils n’étaient pas assez bons pour défendre leur titre

Selon Josh Lewenberg de TSN, Kawhi Leonard aurait dit aux hauts placés des Raptors, lors d’une rencontre pendant la saison morte pour parler de son statut d’agent libre en 2019, que leur équipe n’était pas assez bonne pour remporter le titre une deuxième année consécutive. 

Dans la vie comme dans les sports, il n’est jamais bon de vivre dans le regret. Ceci étant dit, il est difficile pour les partisans des Raps de ne pas s’imaginer ce que leur franchise préférée aurait pu accomplir en séries cette année si Kawhi avait décidé de rester à T-Dot. Bien sûr, la superstar de 29 ans a déjà avoué dans le passé que l’envie de retourner vivre dans son état natal était la raison première de son départ. Il voulait être près de sa famille et ses proches.

Il est difficile de la blâmer sur ce plan. Cependant, de nombreuses personnes pensaient qu’il allait au moins signer un contrat d’une année avec l’organisation canadienne l’été dernier afin de tenter de défendre le titre. Après tout, on a récemment vu 2 des meilleurs joueurs du circuit, LeBron James en 2016 et Kevin Durant en 2018, opter pour cette approche après avoir été chacun nommés joueur par excellence de la finale.

Au bout du compte, Leonard, avec les Clippers, et les Raptors ont tous deux subi le même sort dans les séries éliminatoires cette année, soit une élimination après une défaite lors d’un match #7 dans le 2e tour. Toutefois, les attentes n’étaient pas du tout les mêmes pour les deux camps. Mis à part ses partisans, personne ne voyait l’équipe torontoise aller loin après le départ de son meilleur joueur pendant la saison morte. Certains experts avaient même dit qu’une qualification pour les séries n’était pas chose certaine pour la formation.

Diagnostics des 2 équipes

Nick Nurse et ses hommes n’ont rien à se reprocher. Ils se sont battus jusqu’aux dernières secondes de l’ultime match #7 d’une série qu’ils auraient bien pu perdre en 4 ou 5 parties sans l’incroyable tir de OG Anunoby à la fin du match #3. De plus, les Celtics étaient excellents des côtés du terrain et ils possédaient simplement plus de talent dans leur effectif.

Pour ce qui est de la troupe de Doc Rivers, le problème numéro 1 semblait être le manque de cohésion au sein de l’équipe. Tout au long de la saison, Kawhi s’est souvent absenté dû au fameux load management. Pour sa part, Paul George a aussi raté plusieurs matchs à cause de diverses blessures. Les Clippers n’ont donc pas eu la chance de jouer assez de parties ensemble pour arriver à être réellement soudés. Les joueurs ne connaissaient pas suffisamment les tendances de leurs coéquipiers et il a été dur pour eux de vraiment exécuter leur plan de match comme ils l’auraient voulu.

Le manque d’alchimie était flagrant chez l’équipe californienne, surtout pendant la série face à Denver. Par ailleurs, les Clips sont devenus beaucoup trop complaisants après avoir pris un avantage de 3-1 contre les Nuggets. Lors de leurs 3 dernières rencontres, ils ont laissé disparaître des écarts, dans le 3e et 4e quart, qu’ils avaient créés lors des premières demies. C’est très honteux pour une équipe qui aspirait réellement à gagner le championnat. 20 journalistes d’ESPN sur 20 avaient prédit une victoire pour L.A. dans un sondage il y a quelques semaines.

Les Raps avaient une excellente alchimie tout au long de la saison, mais ils leur manquaient indéniablement une autre star dans leur effectif. Pascal Siakam n’aurait sûrement pas éprouvé les mêmes difficultés en séries au cours des dernières semaines s’il était encore la deuxième option de l’équipe derrière Leonard.

Si c’est vrai que le #2 a dit aux Raptors qu’ils n’étaient pas assez bons pour défendre leur titre, il semble maintenant qu’avec du recul, il avait tort. Les Raptors avaient besoin de Kawhi cette saison tout comme le forward avait vraisemblablement besoin d’eux. On ne saura malheureusement jamais ce qui se serait passé si la superstar était restée au Canada pour au moins une campagne de plus, mais on peut se l’imaginer.

Aux Dernières Nouvelles

Default image
Dominic Gildener
Dominic étudie en journalisme à l'Université de Montréal. Il est passionné par la NBA depuis l'âge de 10 ans. À l'aide de sa plume, il souhaite partager cette passion avec le public. Il se dit satisfait de voir la popularité du basketball augmenter au Québec.

Attitude Football Attitude Football