Où atterrira Mike D’Antoni?

L’ex entraîneur-chef des Rockets de Houston vient tout juste d’être démis de ses fonctions et voilà que les rumeurs s’envolent déjà à gauche et à droite concernant sa prochaine destination. L’homme de 69 ans aux façons de faire uniques a passé quatre belles campagnes à la barre des Rockets, mais aurait lui-même décidé que c’était assez, ne voulant pas poursuivre son aventure à Houston. Maintenant, nous regardons vers le futur pour déterminer quelle franchise aurait intérêt à signer une entente avec D’Antoni.

Tout d’abord, voici la liste de clubs s’étant séparés de leur entraîneur-chef, suite à la plus récente saison, étant donc présentement à la recherche d’un nouveau coach de qualité :

  • Pacers de l’Indiana
  • 76ers de Philadelphie
  • Bulls de Chicago
  • Thunder d’Oklahoma City
  • Pelicans de la Nouvelle-Orléans

Parmi ces candidats, les 76ers semblent avoir le plus grand lien avec D’Antoni, ce dernier a d’ailleurs agi comme adjoint sous Brett Brown pendant plusieurs mois, avant d’accepter un plus grand rôle au Texas. Brown maintenant hors du décor, le coach ultra-offensif qui a vu l’ascension de James Harden pourrait très bien venir combler le trou derrière le banc de Philadelphie.

Ayant toujours été un savant du côté offensif du ballon, Mike D’Antoni pourrait très bien venir injecter une dose d’intensité et de rigueur à l’attaque dans un alignement des Sixers qui figurait au 14e rang de l’association au chapitre des cotes offensives.

L’ancien entraîneur-chef de l’année a aussi un talent particulier pour mettre sur pied un système qui gravite autour d’un joueur étoile. À Philadelphie, malgré le statut de Joel Embiid parmi les meilleurs joueurs de la ligue, c’est plutôt autour du meneur de jeu et leader de l’équipe, Ben Simmons, qu’il faudra construire les plans de matchs. C’est une tâche qui pourrait s’avérer être le défi parfait pour D’Antoni.

Oui, Simmons n’est pas un athlète du même type que James Harden ou Steve Nash, comme le coach autonome était accoutumé à entraîné et développer, mais une arme comme Big Ben est le jouet idéal à mettre dans les mains d’un entraîneur comme celui-ci. Il serait certain d’apporter un vent de fraîcheur dans les voiles des 76ers et peut-être faire de cet effectif un prétendant au titre, à nouveau.

Néanmoins, avec des hommes comme Joel Embiid, Ben Simmons, Al Horford et Tobias Harris, on peut dire au revoir au small ball typique du coach italo-américain.

Autre part, selon les rapports de Keith Pompey, la franchise de l’Indiana qui connaît une belle croissance aurait aussi un intérêt particulier envers l’ancien gérant de banc des Rockets. Si on en croit les sources du journaliste du Philly Inquirer, l’organisation des Pacers souhaiterait former une paire bien particulière afin de tenter d’imiter la connection que James Harden et Mike D’Antoni possédaient.

En effet, Indianapolis aurait le désir de transformer Victor Oladipo en « James Harden 2.0 ». Si c’est le challenge que la franchise tient à lancer à D’Antoni, une telle expérience pourrait être des plus intéressantes.

Rappelons qu’Oladipo n’est pas revenu à 100% lorsqu’il a effectué son retour au jeu chez les Pacers, après avoir manqué plusieurs mois suite à une blessure à l’ischio-jambier. Le shooting guard étoile a récolté en moyenne 14.5 PTS, 2.9 AST, 4 REB et une efficacité de de 39.4% au tir, en 19 apparitions de saison régulière.

Lors du sweep qui a été administré aux Pacers par le Heat de Miami, il est parvenu à maintenir 17.8 PTS par match, mais son impact a été limité, sortant tout juste de sa réhabilitation. Dur à dire s’il sera en mesure d’atteindre le même niveau d’excellence qu’en 2017-2018, lorsqu’il dominait les parquets, soir après soir.

Toutefois, D’Antoni pourrait faire des miracles avec Dipo qui a le potentiel d’être au sommet de la liste des shooting guards du circuit, et la paire serait certaine d’être intrigante pour le partisan moyen. Reste à voir si l’intérêt généré par l’Indiana sera réciproque.

Aussi, Victor a précédemment laissé paraître que son avenir ne se dessinerait probablement pas dans l’uniforme des Pacers. Consultez ce dossier sur les rumeurs d’Oladipo à Miami :

La dernière concession qui présenterait une bonne destination pour Mike serait en Louisiane, chez les Pelicans de la Nouvelle-Orléans. Pour le coach, c’est peut-être aussi l’option la plus attrayante. On parle ici d’une situation de développement, d’une équipe pleine de jeunesse et d’espoir et un scénario sans trop de pression, contrairement à celui à Houston où un championnat était le seul objectif.

D’Antoni pourrait modeler ces jeunes athlètes comme Brandon Ingram, Lonzo Ball et Zion Williamson à sa manière, ainsi qu’instaurer un système offensif ajusté à eux, tout en apportant un style de jeu rapide et excitant qui saura remplir les estrades du Smoothie King Center (lorsque ce sera possible).

Qui ne voudrait pas avoir son nom associé à celui de Zion et de bénéficier d’une opportunité d’agir comme son mentor et, peut-être, comme son tout premier entraîneur à l’avoir mené vers un championnat ou un premier titre de MVP ? Imaginez un système de small ball avec Zion au centre, qui agit aussi de point guard à l’occasion…

Cependant, aussi belle que cette promesse puisse paraître, elle est aussi accompagnée d’attentes. Si le développement de Williamson ne se déroule pas comme prévu, le chef d’orchestre peut rapidement être blâmé.

Tout de même, d’excellentes options se présentent devant Mike D’Antoni qui sera probablement l’entraîneur-chef autonome le plus convoité durant la saison morte. Son choix sera déterminant pour la franchise qu’il sélectionnera, ainsi que pour celles qu’il ignorera.

The Last Dance remporte un prix Emmy pour meilleur documentaire :

– Finalement, Hayward ne quittera pas la bulle pour la naissance de son prochain enfant :

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 977