Certains évaluateurs de talent ne construiraient pas autour de Trae Young et Zion

Comme il est chaque année coutume, plusieurs évaluateurs de talent au travers de la NBA, comme des dépisteurs, des entraîneurs, des directeurs généraux et des présidents de franchises, sont sondés au sujet de plusieurs questions de l’heure. Offrant leur opinion de façon anonyme, ces experts ont voté concernant les jeunes joueurs qui étaient les mieux adaptés afin de « construire une franchise autour d’eux ». Certains résultats sont choquants, d’ailleurs, on n’accorde pas énormément de confiance à Trae Young et Zion Williamson, encore.

Pour cet exercice, c’est le site de nouvelles HoopsHype.com qui a recueilli l’opinion de 15 évaluateurs de talent crédibles au sein de la NBA. Voici les résultats du vote lorsqu’on leur demandait la question suivante : « Quels joueurs de moins de 25 ans voudriez-vous construire votre équipe autour? »

  1. Luka Doncic (100%)
  2. Jayson Tatum (64%)
  3. Devin Booker (25,3%)
  4. Ja Morant (18,7%)
  5. Bam Adebayo (16%)
  6. Donovan Mitchell (16%)

Les deux principaux oubliés ici, parmi le top 6, sont sans doute Zion Williamson et Trae Young, eux qui occupaient les deuxième et quatrième rangs, respectivement, au mois d’avril, selon le même sondage. Néanmoins, plusieurs autres noms sont absents de la liste comme ceux de Ben Simmons, Jamal Murray, Karl-Anthony Towns, Brandon Ingram, De’Aaron Fox, D’Angelo Russell, Jaren Jackson Jr, etc.

Évidemment, le consensus veut que le Wonderboy, qui évolue présentement à Dallas, soit le candidat parfait pour agir comme visage et pilier d’une franchise. Luka possède les caractéristiques d’une superstar, déjà à 21 ans, et devrait un jour être en mesure de mener un club vers le championnat de la NBA, sans oublier de récolter un MVP ou deux au passage.

On pourrait en dire (presque) autant des noms suivants dans le classement, mais plus d’incertitude existe dans ces cas.

Tatum, toutefois, mérite amplement sa place au deuxième rang, lui qui figure déjà parmi les meilleurs marqueurs du circuit à 22 ans. Ses 23 points de moyennes par match en 2019-2020 ne sont qu’un avant-goût de ce qu’il pourra apporter sur la table pour les Celtics, alors que son développement se poursuit.

De plus, le small forward de 6 pieds 8 pouces a déjà fait ses preuves sur les plus grandes scènes au monde, atteignant la finale de la conférence de l’Est à deux reprises. Il est l’étoile de sa formation et a le potentiel d’un jour devenir MVP, s’il poursuit sur cette même courbe.

Pour ce qui est de Devin Booker, ses performances lors des joutes de classement dans le cadre de la bulle d’Orlando sont certaines d’avoir contribué à cette sélection de troisième échelon, lui qui ne faisait même pas partie du top 5 l’an dernier. Tout comme les deux jeunes athlètes qui le précèdent, D-Book est déjà la vedette incontestée de son club et agit déjà de fondation sur laquelle sa franchise tente de bâtir.

Lui aussi un marqueur inné, le shooting guard des Suns s’est mérité un joli contrat maximal de cinq ans, assurant son futur en Arizona; un futur resplendissant, peut-être parsemé de titres de meilleur marqueur moyen (cela fait deux campagnes consécutives qu’il marque en moyenne plus de 26 points par rencontre).

Les excitants Ja Morant et Donovan Mitchell sont aussi des jeunes guards à l’avenir brillant, aux talents multiples et avec le mot superstar d’écrit sur leur front, mais du côté de Bam Adebayo, on est légèrement surpris.

Certains des meilleurs cerveaux de basketball au monde voient quelque chose de spécial en Bam, le jeune pivot de 23 ans qui incarne la ténacité et la jeunesse du Heat de Miami. Après tout, il mérite probablement cette confiance, puisque Miami est déjà en train de construire son identité autour du gaillard, première fois All-Star, et le plan semble fonctionner : le Heat est présentement à une victoire de faire sa place en Finale de la NBA.

Malheureusement pour le phénomène Zion et l’excitant Ice Trae, ils n’ont pas fait de telles preuves jusqu’à présent. Les dépisteurs souhaitent probablement en voir plus de ces jeunes hommes avant de leur accorder les statuts de pièces aussi importantes. Le jour viendra, peut-être. Il faut aussi se rappeler que Karl-Anthony Towns était classé premier dans cette catégorie, il n’y a de ça qu’un an. KAT figure maintenant au 13e rang, preuve que tout peut changer très rapidement.

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 977