Doc Rivers renonce à son poste chez les Clippers

Contre toutes attentes, Doc Rivers, entraîneur-chef des Clippers de Los Angeles depuis 2013, a aujourd’hui décidé de démissionner, selon Adrian Wojnarowski d’ESPN.

C’est la deuxième décevante surprise des dernières semaines ayant trait à l’organisation des Clippers. L’équipe n’avait déjà pas réussi à rencontrer les attentes à son égard lors du deuxième tour des éliminatoires, après avoir été éliminée par les Nuggets de Denver qui ont complété une improbable remontée de 1-3.

La débâcle qui a ensuite suivi au sein de la concession californienne a fait couler beaucoup d’encre, mais le poste de Rivers comme gérant de banc devait rester sûr, si on en croyait les rapports qui circulaient. Nous avions même rapporté le 17 septembre dernier que Doc n’était pas pour aller nulle part. Voilà maintenant que l’homme de 58 ans cause la surprise avec sa décision.

Voici ce qu’il avait à véhiculer suite à sa démission :

C’est donc avec optimisme que l’entraîneur clos un grand chapitre de sa vie. Comme son contrat est encore garanti pour deux ans, Doc aura intérêt à tenter sa chance sous d’autres cieux, s’il ne veut pas renoncer à tout cet argent. Non, ce n’est donc pas une annonce de retraite.

Plusieurs franchises avanceront certainement des offres en direction du coach émérite, lui qui s’est mérité un titre d’Entraîneur-Chef de l’année en 1999 (Magic d’Orlando) puis qui a mené les Celtics de Boston vers un championnat en 2008. Entre autres, les 76ers de Philadelphie, les Pacers de l’Indiana, les Rockets de Houston, le Thunder d’Oklahoma City et les Pelicans de la Nouvelle-Orléans seront tous intéressés par ses services.

Selon les sources de Wojnarowski, ce sont Tyronn Lue (entraîneur-adjoint des Clippers et ancien entraîneur-chef champion des Cavaliers de Cleveland) et Jeff Van Gundy (ancien entraîneur-chef des Rockets de Houston et Knicks de New York) qui sont les candidats prépondérants pour venir combler le trou laissé derrière par Rivers.

Un autre excellent coach qui a quitté ses fonctions récemment est Mike D’Antoni, qui était à la barre des Rockets lors des quatre dernières saisons. L’organisation des Clips pourrait très bien considérer ses services, lui qui met de l’avant un style de jeu offensif unique et qui a l’habitude de composer avec des vedettes.

Un agencement de D’Antoni, Kawhi Leonard et Paul George a tout pour faire de la combinaison un mélange intéressant, à tout le moins.

Voici une évaluation des options qui se présentaient à l’ancien coach des Rockets, avant que Doc ne fasse l’annonce de sa décision :

Toutes les belles alternatives qui se présentent à Mike sont toutes aussi présentes pour Doc Rivers. Mais si on en croit les rumeurs, les 76ers de Philadelphie semblent avoir sélectionné leur homme, déjà…

Doc Rivers, de son vrai nom Glenn Anton Rivers, a connu beaucoup de succès en tant que joueur dans les années 1980 et 1990, mais s’est vite tourné vers l’art du coaching en 1999 à Orlando, où il a tout juste raté la chance de voir l’évolution d’un jeune Shaquille O’Neal. En 2004, Doc a changé son fusil d’épaule pour rejoindre les Celtics pendant neuf ans afin d’y gagner un trophée Larry O’Brien aux côtés des grands Kevin Garnett, Paul Pierce et Ray Allen. Son parcours l’a ensuite mené vers LA où il a été en mesure de transformer cette formation médiocre en institution à succès.

Nous en aurons plus sur sa prochaine destination alors que l’histoire se développe.

Mise à jour

Les Pelicans et les 76ers seraient déjà entrés en contact avec Doc.

– Mais quelle éclosion de Bam Adebayo :

– Sans rancune entre Wiggins et Jimmy :

– D’ailleurs, Dwyane Wade aussi préfère le Heat :

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 984