Raptors : Victor Oladipo serait un ajout parfait

Il y a quelques jours, il a été révélé que l’arrière Victor Oladipo souhaitait quitter les Pacers de l’Indiana afin de rejoindre une équipe qui aspire aux grands honneurs. En réalité, c’est dans la nature de Vic : il veut gagner plus que tout au monde.

« Je veux gagner. C’est comme ça que tu es défini au basketball. Je veux être le plus grand. Je veux que les gens parlent et que mon nom fasse partie des plus grands. Pour ce faire, il faut gagner des bagues. Tu dois avoir des trophées. »

Il souhaitera donc rejoindre un club prétendant au titre. Il est légitime de se demander s’il pourrait rejoindre les Raptors de Toronto par le biais d’une transaction, cet automne. Non seulement sa valeur risque-t-elle d’être intéressante en raison de ses récentes blessures et de sa réduction de production, il cadre parfaitement dans la culture des Raptors.

Défensivement, il est l’un des meilleurs gardes. Offensivement, il possède un taux d’efficacité qui peut atteindre les 36 ou 37% de la ligne de trois points lorsqu’il est à son meilleur – ce qui n’est malheureusement pas arrivé souvent dans les deux dernières saisons.

Si les Raptors sont à une pièce de gagner un autre championnat, il est logique de croire qu’Oladipo pourrait l’être. Ce serait un risque d’échanger pour un joueur qui n’a disputé que 55 matchs dans les deux dernières saisons, mais Masai Ujiri pourrait trouver alléchante l’éventualité où il retrouverait celui qui était jadis un marqueur de 23 points par match et un membre de l’équipe défensive de l’année. Après tout, il n’a que 28 ans.

Victor Oladipo
Crédit : Christian Petersen/Getty Images

Combien ça coûte, un Oladipo?

Malheureusement, acquérir Oladipo voudrait fort probablement dire que Fred VanVleet fera le chemin inverse pour se retrouver avec les Pacers. À moins que OG Anunoby soit sur la table avec un choix au repêchage… Mais l’ailier est encore très jeune et essentiel au succès défensif de l’équipe chez les ailiers.

Assumons donc que l’option logique serait de signer Fred VanVleet afin de l’envoyer aux Pacers contre Victor Oladipo.

Est-ce que les Raptors y voient un avantage? Ils obtiennent un joueur…

  • Supérieur à VanVleet, défensivement
  • Qui a le gabarit d’un shooting guard
  • Qui est inférieur au niveau du tir de 3 points
  • Qui était l’un des closers les plus clutch de la saison 2017-2018

Est-ce que les Pacers y voient un avantage? Ils obtiennent…

  • Probablement trois ou quatre ans de contrat d’un excellent joueur de séries qui peut marquer de 18 à 20 points par match – contre un joueur qui veut quitter l’équipe
  • Un point guard partant qui peut aussi jouer au poste de shooting guard
  • Un joueur plus jeune de 2 ans
  • Un joueur avec de l’expérience de championnat

Si vous me demandez, je vous dirais que les Raptors en sortiraient gagnants. Or, il faut se demander si Fred VanVleet accepterait d’aller jouer avec les Pacers. Il a quand même son mot à dire, là-dedans – et s’il devait quitter Toronto, il est possible qu’il choisisse un autre endroit qu’Indianapolis.

Il est certainement intéressant d’évaluer cette possibilité, mais il y a quelques bémols qui jettent de l’ombre sur cette option.

Victor Oladipo cadrerait parfaitement à Toronto, mais il y a encore du chemin à faire avant que ce soit possible.

– À suivre.

– Résumé de SNF.

– LeBron n’est pas inquiet.

Image par défaut
Kevin Vallée
Kevin Vallée est le fondateur d'AlleyOop360, animateur de l'émission de radio au 91.9 Sports. Après plus de 6 ans d'expérience dans le monde du blog, il se lance dans les médias à la radio et sur les réseaux sociaux avec comme but de populariser le basketball.
Publications: 807