Isaiah Thomas plus prêt que jamais à revenir en force

L’ancien point guard étoile des Celtics Isaiah Thomas a dû manœuvrer au travers d’un parcours parsemé d’embûches depuis sa blessure à la hanche, subie il y a trois ans. Son cheminement l’a même vu être exclu de la grande ligue, suite à un court séjour à Washington lors du dernier calendrier régulier. Voilà maintenant que IT se dit au sommet de sa forme, cinq mois suivant une chirurgie miracle au côté droit de sa hanche. Il est fin prêt à venir contribuer aux efforts d’une franchise à la recherche de munitions offensives sur la deuxième ligne.

Adrian Wojnarowski d’ESPN a dévoilé que Thomas en avait simplement assez, après avoir été immédiatement abandonné par les Clippers, dès sa transaction des Wizards vers Los Angeles, lui accordant présentement le statut incertain de joueur autonome.

Le meneur de jeu avait d’ailleurs exprimé son mécontentement par rapport à la décision de l’organisation californienne, lorsque Kawhi Leonard et sa bande se sont retrouvés dans de beaux draps face aux Nuggets de Denver. Isaiah avait alors affirmé qu’il aurait été en mesure de prêter main forte aux Clippers, mais ces derniers ne voulaient pas de ses services.

Thomas croyait alors avoir sa place au sein d’un alignement de la NBA, et le croit toujours aujourd’hui. Confiant, l’All-Star à deux reprises raconte qu’il n’était plus le même athlète, au fil des dernières années, la douleur à sa hanche étant l’inculpée. Cependant, sa plus récente chirurgie, une procédure de resurfaçage de la hanche, a fait toute la différence.

« C’est le jour et la nuit pour moi. » a-t-il avoué à Adrian Wojnarowski. « Il n’y a plus de douleur, j’ai accès à ma gamme complète de mouvement. Pour trois ans, j’essayais de jouer face aux meilleurs joueurs sur Terre, sur seulement une jambe. J’avais besoin de l’aide de mes enfants pour mettre mes chaussettes le matin. »

Il en va de soi, le joueur de 31 ans n’était pas lui-même depuis sa dernière campagne à Boston et son apport sur le terrain, ainsi que sa façon de se déplacer, pouvaient en témoigner. Heureusement, la chirurgie miracle du docteur new-yorkais Edwin Su, mariée avec des heures de réhabilitation et d’entraînement, a été en mesure de libérer Thomas de sa douleur et son étau.

« Maintenant, je peux soulever des poids, je peux squatter plus bas, je peux m’entraîner deux fois par jour. Je suis capable de couper, courir et freiner brusquement. Je me sens comme si j’avais bel et bien 31 ans, et maintenant, j’ai des preuves scientifiques à l’appui. »

En effet, le garde de 5 pieds 9 pouces s’est armé de données et de visuel afin de démontrer non seulement l’amélioration de son conditionnement, mais aussi la contribution moyenne qu’il serait aujourd’hui capable de mettre de l’avant.

Comme il l’a proclamé sur Twitter lundi, Isaiah Thomas est maintenant beaucoup plus libre.

Le docteur spécialiste qui a opéré le joueur autonome a d’ailleurs adressé la différence qu’aura eu la procédure, avec beaucoup d’optimisme. Dr. Su croit fermement que Thomas pourra recommencer ses pleines activités sous peu et, en l’espérant, effectuer un retour au jeu avec impact.

Qui sait? Le meneur de jeu de petite taille pourrait bien vivre une histoire similaire à celle de Derrick Rose, qui a vu une blessure au genou le forcer à passer de MVP à joueur de dernier plan, puis qui s’est hissé au poste de 6ème homme de l’année potentiel, grâce à sa détermination et son travail acharné. Nous verrons bien dans les prochains mois quelle organisation s’avouera convaincue par les résultats de IT. Qui lui accordera une seconde chance?

En 40 apparitions dans l’uniforme des Wizards cette année, l’ancien candidat au titre de MVP a tout de même récolté les moyennes de 12.2 PTS, 3.7 AST et 1.7 REB par match avec une efficacité au tir de 40.8%.

– Pas besoin de parler lorsqu’on est au sommet de sa discipline :

– La bande-annonce de la version prochaine génération de NBA 2K21 est à couper le souffle :

– 90% des joueurs éligibles se sont inscrits pour voter, une nette amélioration :

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 969