Finale de la NBA 2020: les cotes d’écoute les plus basses de l’histoire

Selon les chiffres rapportés par Sports Media Watch (SMW), le nombre de téléspectateurs continue de diminuer d’un match à l’autre lors de la présente Finale de la NBA. Il s’agit même des pires cotes d’écoute de l’histoire de la ligue pour la dernière et plus importante série, qui couronne une équipe championne à la fin de chaque saison.

Ces 3 matchs se situent donc au sommet du palmarès de ceux ayant été les moins regardés de l’histoire des Finales, depuis que la NBA enregistre le nombre de téléspectateurs lors de celles-ci. Pour ce qui est de la quatrième et cinquième place, elles sont respectivement occupées par le match #2 de la finale 2003, qui opposait les Nets de New Jersey aux Spurs de San Antonio, et le match #2 des Cavaliers de Cleveland et des Spurs de Sant Antonio en 2007.

En juin dernier, plus d’un match entre les Raptors et les Warriors a réussi à battre des records en matière d’auditeurs au Canada pour un match de la NBA. Par contre, aux États-Unis, on constatait une baisse des cotes d’écoute pour la série finale du circuit. Avec une moyenne de 15,1 millions de téléspectateurs par match, les chiffres étaient excellents si on les compare à ceux de cette année. Que s’est-il passé?

Une importante baisse des cotes d’écoute avait pu être constatée au début de la saison, bien avant l’arrivée de la pandémie. Celle-ci était entre autres expliquée par le fait que de plus en plus de personnes se débarrassaient du câble ou de l’antenne.

Il est important de prendre en compte la popularité du streaming illégal. Par ailleurs, d’autres individus préfèrent se rendre sur YouTube pour regarder des versions condensées des parties une fois qu’elles sont terminées.

La bulle et le moment choisi

La NBA a fait un travail incroyable avec la bulle d’Orlando et la plupart des amateurs de basketball semblent être ravis du produit offert. Cependant, pour les fans occasionnels qui regardent seulement quelques parties par année, l’histoire n’est pas la même. Ce genre de partisans préfèrent les affrontements incluant de gros noms, comme quand les Warriors de Stephen Curry rencontraient les Cavaliers de LeBron James année après année. Même si le Heat compte 2 joueurs étoiles dans son effectif, l’équipe de Miami ne possède pas de réelle superstar.

Les dirigeants de la ligue ont fait ce qu’ils ont pu pour relancer la saison le plus rapidement possible tout en s’assurant de le faire de façon sécuritaire. Ils n’ont pas vraiment choisi la date de retour de leur plein gré. Adam Silver et ses collègues ont été forcés de revenir à un moment plus ou moins importun.

Puisqu’elle se déroule au mois d’octobre cette année, la Finale de la NBA se déroule en même temps que les séries de la MLB et tout juste après celle de la LNH, mais surtout en même temps que la saison de la NFL. Cette source compétition pourrait aussi être derrière la baisse des cotes d’écoute.

Certains vont dire que la prise de position de la NBA face aux injustices sociales aux États-Unis est la cause de la chute de popularité du circuit, mais ce ne semble pas être le cas.

Mardi dernier, le propriétaire des Mavericks, Mark Cuban, a remis le politicien américain Ted Cruz à sa place. Cruz avait déclaré sur Twitter que les mauvaises cotes d’écoute de la NBA étaient causées par l’investissement de la ligue dans la bataille pour la justice sociale.

C’est donc un amalgame de facteurs qui ont heurté le rendement de la NBA, mais dès le retour des partisans au sein des arénas, les statistiques devraient revenir à un semblant de normalité. Cependant, le fléau du streaming illégal est un problème qui ne risque pas de se dissiper de sitôt.

Image par défaut
Dominic Gildener
Dominic étudie en journalisme à l'Université de Montréal. Il est passionné par la NBA depuis l'âge de 10 ans. À l'aide de sa plume, il souhaite partager cette passion avec le public. Il se dit satisfait de voir la popularité du basketball augmenter au Québec.
Publications: 223