Une finale difficile pour Danny Green

Malgré l’avance de 3-1 des Lakers face au Heat, ce ne sont pas tous les joueurs de l’équipe qui performent à la hauteur de leur talent. C’est présentement le cas de Danny Green qui ne connaît pas sa meilleure séquence en carrière.

Ne marquant que 6.5 PTS par match après 4 rencontres, il n’est pas si loin de sa contribution habituelle de saison régulière et de ses 8 points par match. Par contre, ça se complique lorsque l’on regarde ses pourcentages d’efficacité au tir et du périmètre. Il réussissait près de 37% de ses tirs à 3 points en saison, alors qu’il n’a concrétisé que 23% de ceux-ci durant la finale. 

Comparativement à son apport offensif lors de la conquête des Raptors, son rôle n’a pas réellement changé. Avec les Raptors, il a su maintenir une moyenne de 7.3 PTS par rencontre, mais réussissait ses tirs avec plus d’aise. Tout juste supérieure à 36%, son efficacité à trois points est largement inférieure cette année. Heureusement que des joueurs comme Rajon Rondo, Kyle Kuzma, Markieff Moris et Kentavious Caldwell-Pope ont apporté une touche d’attaque chacun leur tour pour faciliter la tâche de LeBron James et d’Anthony Davis puisque Green a marqué un total de 5 points lors des matchs 2 et 3. 

Cependant, il ne faut pas négliger son apport défensif à l’alignement des Lakers, eux qui sont connus pour être une solide unité défensive sur le terrain. C’est pour cette raison qu’il maintient un temps de jeu si élevé malgré ses difficultés offensives. Les Lakers auront la chance d’éliminer le Heat dès vendredi soir.

Image par défaut
Alexis Goulet
Détenteur de la page sportive Le Gars Du Sport, Alexis est un passionné de basketball depuis le début de son adolescence. AlleyOop Québec lui permet d’avoir une plateforme pour partager sa passion de ce sport qu’il a pratiqué durant de nombreuses années. Aspirant à devenir journaliste sportif, il fait ses premiers pas dans le monde du blog.
Publications: 910