Anthony Davis : une première bague bien méritée

Le championnat des Lakers est spécial. Que ce soit parce qu’il a été disputé dans des conditions impensables ou qu’il a été remporté au beau milieu d’une pandémie mondiale après la mort de Kobe Bryant, il compte une foule de récits qui méritent tous d’être narrés. L’un des plus beaux, c’est celui d’Anthony Davis.

Repêché au tout premier rang de l’encan 2012, Davis est arrivé certes chez les professionnels avec la peau sur les os, mais également avec un potentiel tout simplement énorme. Un potentiel qu’il a maintenant pleinement atteint.

Longtemps, le big man vedette a été limité dans ses démarches par la franchise avec laquelle il évoluait. Pris en Nouvelle-Orléans pendant sept saisons, celui qu’on surnomme The Brow n’a jamais été adéquatement entouré par l’état-major des Pelicans. C’est ce qui a mené à son échange aux Lakers, en juillet 2019.

Après avoir travaillé dans le vide pour n’atteindre qu’à deux reprises les séries en sept ans avec son ancienne équipe, l’actuel tenant du titre de Joueur Défensif de l’Année a pu se défouler en Californie. Pour la première fois de sa carrière NBA, il possédait de réelles chances de se rendre jusqu’au bout de la route – et c’est ce qui s’est produit.

Il suffit d’observer sa réaction lorsqu’il a réalisé qu’il était dorénavant et pour toujours un champion de la NBA. L’absence de mots et l’incrédulité sur son visage veulent tout dire.

Extrêmement décoré, Davis a participé à 7 Matchs des étoiles en 8 ans de carrière. Il compte non seulement 4 mentions All-NBA et All-Defensive ainsi que 3 titres des contres, mais est aussi l’un des joueurs les plus victorieux en termes de championnats basketball.

Un véritable gagnant à tous les niveaux, AD ajoute maintenant un Larry O’Brien à ses titres, que ce soit au niveau collégial ou olympique. Remportant le March Madness avec les Wildcats de Kentucky en 2012 et la médaille d’or aux Jeux olympiques de Londres lors de la même année, le joueur vedette des Lakers aura eu besoin de huit ans pour devenir le huitième joueur à être couronné dans chacune de ces trois catégories.

S’il y a bien quelqu’un qui méritait son premier titre dans cette équipe, c’est Anthony Davis.

Aux Dernières Nouvelles

Default image
William Thériault
Un vrai passionné du journalisme, William Thériault oeuvre dans plusieurs sphères médiatiques. Jeune et ambitieux, on peut le lire sur différentes plateformes et l'écouter à la radio.

Attitude Football Attitude Football