Top 10 : les meilleurs joueurs autonomes sans compensation – 5 à 1

La période des joueurs autonomes est à nos portes. Bien qu’il s’agisse d’une année relativement tranquille sur le marché, plusieurs joueurs de rôle de qualité pourraient changer d’adresse à partir de la semaine prochaine. Voici donc la deuxième partie du top 10.

5) Christian Wood

Christian Wood pourrait être plus haut sur cette liste mais une question perdure : ses performances récentes étaient-elles une anomalie ou le signe d’un breakout? En effet, Wood est sorti de nulle part cette saison après que les Pistons l’aient réclamé au ballotage. Le big man de 25 ans a terminé l’année avec des moyennes de 13.1 PTS et 6.3 REB par match en plus de maintenir d’excellents pourcentage d’efficacité du terrain, à trois points et sur les lancers francs, ce qui pourrait lui valoir un contrat fort intéressant.

4) Goran Dragic

Quelle saison pour le vétéran du Heat, qui a retrouvé sa forme d’antan après une année 2018-2019 marquée par les blessures. Bien que sa santé demeure une inquiétude légitime, Dragic a prouvé qu’il a encore beaucoup à offrir pour une équipe aspirante et avec l’émergence de Tyler Herro à Miami, le Dragon pourrait avoir un choix à faire : rester à Miami sur un court contrat moins payant ou assurer son avenir ailleurs malgré sa réticence à déménager sa famille une fois de plus.

3) Danilo Gallinari

Les choses changent mais restent pareille dans le monde de Danilo Gallinari. En effet, le vétéran d’origine italienne semble disponible chaque saison morte depuis son départ de Denver en 2017 et pourtant, ses performances continuent d’être presque irréprochables. Tout comme Dragic, Gallo vient avec un certain risque de blessures mais à 32 ans, le power forward continue d’être productif d’année en année, ayant profité de son passage à OKC pour enregistrer 18.7 PTS par match sur 43.8% d’efficacité aux field goals, 40.5% de la ligne de trois points et 89.3% sur les lancers francs.

2) Montrezl Harrell

L’énergétique big man des Clippers a continué sa progression offensive cette saison avec un sommet en carrière de 18.6 PTS par match pour accompagner ses habituelles statistiques aux rebonds et sur les tirs bloqués ainsi que sa défensive de haut niveau. Bref, Harrell est en train de devenir un joueur complet et il pourrait être difficile pour les Clippers de retenir ses services alors que l’intérêt ne manquera pas sur le marché.

1) Fred VanVleet

L’ancien joueur autonome non-repêché se dirige enfin vers un jour de paye bien mérité! En effet, VanVleet a profité d’un rôle accru cette saison pour enregistrer des sommets en carrière dans pratiquement toutes les catégories statistiques : 17.6 PTS, 6.6 AST, 3.8 REB, 1.9 STL, 84.8 FT% et 39.0 3PT%, bref, un véritable breakout. Les Raptors pourront-ils retenir les services de leur garde d’avenir? Tout indique que oui, mais qui sait à quel point VanVleet sera convoité dans un marché très faible en guards

Mise à jour : la NBA pourrait reporter l’ouverture du marché des joueurs autonomes au mois de novembre en attendant de régler les détails quant à la prochaine saison (date de début, cap salarial, etc.).

– Une bombe à Houston : est-ce la fin des Small Ball Rockets?

– Tel que prédit par notre collaborateur Charles Dubé-Brais :

Aux Dernières Nouvelles

Default image
Manuel Villeneuve
Diplômé de l'Université de Sherbrooke et adepte de statistiques avancées, Manuel souhaite partager sa passion du sport ainsi que son amour pour la rédaction à travers des textes soignés et approfondis.

Attitude Football Attitude Football