Daryl Morey : « James Harden a changé ma vie »

Le départ sucré salé de Daryl Morey, qui a démissionné de son poste de directeur général chez les Rockets de Houston dans les dernières semaines, aura été accompagné de regrets pour Morey, le plus grand fan de James Harden. L’homme en cravate avait même mentionné à la suite de l’élimination du club, face aux Lakers, la déception qu’il ressentait, principalement envers la vedette de l’équipe. Voilà maintenant qu’il s’approprie une page complète (oui) du journal local de Houston pour remercier The Beard et pour lui faire reconnaître la gratitude et les regrets qu’il éprouve.

La paire unique décrite sur la photo ci-haut, complétée pendant longtemps par Mike D’Antoni, représentait à merveille l’essence du small ball moderne et du schéma ultra-offensif qu’ils avaient tous concoctés ensemble autour de James. Malheureusement, comme toute bonne chose (ou mauvaise, dépendamment du point de vue) a une fin, les trois hommes qui avaient mis sur pieds le système unique des Rockets ne sont plus à la même adresse.

Les 76ers visent un remaniement massif si Mike D’Antoni débarque à Philly

Alors que la mentalité de Daryl Morey et celle de l’ex entraîneur-chef de la concession texane sont toujours imprégnées dans l’identité du basketball des Rockets, l’équipe qui foulera les parquets l’an prochain aura une saveur bien différente de ce à quoi les dernières années nous avaient habituées.

Le DG de l’équipe avait d’ailleurs beaucoup de crédit à prendre quant aux façons de faire de Houston, mais le but ultime n’a jamais été atteint sous sa gouverne. L’absence de trophée Larry O’Brien dans son CV et celui de Harden est ce qui tracasse aujourd’hui le plus Morey. Il en parle justement dans sa lettre inspirée.

Cependant, il n’a pas voulu laisser le regret teinter de mélancholie son message qui veut d’abord en être un d’optimisme. C’est pourquoi le thème de son communiqué en est plutôt un de reconnaissance et de gratitude. Il débute donc le tout de cette façon :

« Chers partisans des Rockets,

merci pour 14 mémorables années. Votre amour, votre support et votre énergie signifiait tout pour moi. »

Après avoir remercié tous les niveaux de l’organisation ainsi que Tilman Fertitta, le propriétaire, et sa famille, tout en se remémorant quelques anecdotes au passage, Morey a voulu conclure sa lettre avec une dédicace bien spéciale, accordée presque entièrement à James Harden.

« James Harden a changé ma vie. »

Amorce-t-il le dernier segment de son eulogie.

« Une page entière pourrait être dédiée à James. Il n’a pas seulement changé ma vie mais il a aussi révolutionné le jeu du basketball – et continue de le faire – comme presque personne ne l’a fait auparavant. Ce sport est pratiqué différemment à cause de James. […] »

Ces fleurs ne sont pas les premières qu’il lance en la direction du shooting guard étoile du club. Daryl Morey avait auparavant qualifié James de meilleur marqueur de tous les temps, et s’armait même de statistiques pour le défendre, mais ce n’était pas sans immédiatement rencontrer de détracteurs. D’ailleurs, JxmyHighroller sur Youtube s’est amusé à contredire la théorie du DG dans une vidéo fort divertissante.

Pour boucler le tout, Morey tenait ensuite à souhaiter le meilleur aux Rockets et à The Beard pour le futur, présageant un titre de championnat à l’horizon. Il remercie à nouveau la base partisane de l’équipe puis signe son au revoir, tout simplement. L’ensemble laisse un goût étrange dans la bouche. Comme si les Rockets ne seraient plus jamais les mêmes sans Mike D’Antoni et maintenant sans lui…

Toujours à la recherche d’un entraîneur-chef, Houston a encore du pain sur la planche en vue de l’imminente saison 2021; nous en aurons plus sur ce dossier alors qu’il se développe.

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 984