Les Raptors tenteront de piger dans leur cour

Avec la Covid-19 qui a joué un rôle sur la fin de la saison dans la bulle à Orlando, il ne faut pas penser que son impact sur la NBA est terminé maintenant que la saison a tiré à sa fin. Elle touche également le processus de repêchage pour les 30 équipes de la ligue qui doivent s’en tenir à des méthodes bien différentes que par le passé. Des méthodes qui ne semblent pas trop affecter les Raptors dans leur processus en vue du 18 novembre prochain.

Avec un groupe de recruteurs et un état-major qui n’est pas effrayé par les défis, l’organisation aura du pain sur la planche avec les 29e et 59e sélections cette saison. L’organisation mise sur le bon balancement du repêchage pour effectuer de bonnes sélections, et ce, malgré les incertitudes entourant le futur de la G-League la saison prochaine.

En effet, Toronto est l’une des équipes qui utilisent le mieux leur équipe de développement, notamment dans les cas de Powell, Siakam, VanVleet et Boucher. Avec les préparatifs un peu différents cette année, est-ce qu’on pourrait voir un joueur avec un énorme potentiel chuter jusqu’au rang des Raptors ? C’est une possibilité qui pourrait très bien se produire. Selon Dan Tolzman, l’assistant au directeur général de la formation, de nombreux joueurs qui ne seront pas repêchés auront un impact dans la NBA dans les prochaines années.

“There’s going to be a lot of rotation-level players that come out of this draft, kind of all across the board, and I think probably more than usual the undrafted market is going to be huge because normally players that maybe early on were expected to go undrafted, they worked their way into the draft picture and those workouts and those opportunities for them to do so just didn’t happen this year. So a lot of these guys that have maybe been earmarked unfairly as an undrafted player, they’re going to end up on that market and you’re going to see guys come out of nowhere and be contributors next year.”

Dan Tolzman

Avec une telle mentalité, il faut croire que Toronto pourrait être actif en signant des joueurs qu’ils ont appréciés après le repêchage. On peut rapidement penser à Terence Davis, qui a obtenu une place sur une équipe All-Rookie cette saison, malgré ne pas avoir été repêché. Des joueurs canadiens comme Karim Mané pourraient également recevoir de l’attention de l’organisation.

“I think the few [Canadian] players that are in the draft are interesting and we always like to make sure that we get to know all of these guys and we don’t want to miss anything with any local guys because we kind of pride ourselves on having a pretty thorough program in terms of keeping guys developing with some local ties because it makes it easier for them to get comfortable and develop as young players as well.”

Dan Tolzman

Est-ce que Toronto pourrait être tenté de choisir Mané avec la 59e sélection ? Même si ça n’arrivait pas, Andy Herzog avait de sages paroles quant à son protégé comme quoi parfois ne pas être sélectionné peut s’avérer mieux que de l’être au deuxième tour.

Aux Dernières Nouvelles

Default image
Alexis Goulet
Détenteur de la page sportive Le Gars Du Sport, Alexis est un passionné de basketball depuis le début de son adolescence. AlleyOop Québec lui permet d’avoir une plateforme pour partager sa passion de ce sport qu’il a pratiqué durant de nombreuses années. Aspirant à devenir journaliste sportif, il fait ses premiers pas dans le monde du blog.

Attitude Football Attitude Football