Patrick Mahomes avance Kansas City comme ville d’accueil pour les Raptors

L’option de Louisville, au Kentucky, aura peut-être été écartée avec véhémence par les joueurs des Raptors – dans le cas d’une incapacité de la NBA de traverser la frontière vers le Canada lors de la prochaine saison – mais le dilemme potentiel que pose l’unique franchise canadienne n’en est pas remédié pour autant. Alors que les partisans des Raptors souhaitent assister à des matchs au Scotiabank Arena l’an prochain, en prévision pour un scénario où c’est impossible, Patrick Mahomes, le quart-arrière des Chiefs, propose Kansas City comme hôte.

La possibilité de voir le We the North être transporté au sud de la frontière canado-américaine est de plus en plus réaliste. La NBA a énoncé, à la suite de sa plus récente rencontre entre ses gouverneurs, que Noël (à tout le moins, la fenêtre du temps des fêtes) est dans la mire comme date de reprise pour l’imminente campagne de 2020-2021. D’ici là, si le voyage non-essentiel entre le Canada et les États-Unis est toujours interdit par nos gouvernements respectifs, les Raps seront donc probablement forcés de jouer leurs matchs « à domicile » en sol américain.

Par le biais de son compte Twitter, Patrick Mahomes a voulu remédier aux maux de têtes de la ligue en proposant une solution au « problème Raptors », tout en laissant deviner une petite flamme pour Toronto, peut-être?

« Amenez-les à KC! ? »

– Patrick Mahomes via Twitter

Alors que la ville de Kansas City n’est plus l’hôte d’un club de la NBA depuis le départ des Kings vers Sacramento en 1985, elle possède les installations nécessaires afin d’accueillir du basketball de haut niveau. Notamment, le T-Mobile Center, en plein centre-ville, a été en mesure d’héberger le tournoi masculin du Big 12 dans la NCAA, depuis 2010.

D’ailleurs, le maire de la ville Quinton Lucas a rassuré Mahomes quant à la candidature de Kansas City en lui avouant qu’il travaillait déjà sur un plan.

La métropole du Missouri est donc prête à offrir son hospitalité à l’organisation des Raptors, si jamais cette dernière devait en avoir besoin. Même si un scénario idéal inclut des matchs disputés dans la capitale ontarienne (ce message s’adresse à vous, M. Trudeau), Kansas City ne serait pas si mal comme logement temporaire, et ce ne serait pas seulement le MVP de la NFL de 2018 qui deviendrait fan des Raps, mais c’est plutôt une foule d’Américains qui pourrait se joindre à la base partisane déjà immense du We the North.

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 977