Des chants de «LeBron James sucks» retentissaient à un rassemblement de Donald Trump

Alors que nous attendons toujours le résultat des élections présidentielles américaines de 2020, Donald J. Trump n’a pas omis de lancer une autre flèche à la NBA dans le cadre de sa toute dernière adresse à ses partisans, avant le comptabilisation des votes. Il met, à nouveau, en évidence les cotes d’écoutes plus basses que présentent la ligue de basketball professionnelle et ses disciples sur place à son rassemblement ont répondu par des chants à l’unisson : « LeBron James sucks! ».

Décrit dans la vidéo ci-haut est un segment du discours de Trump, devant une foule de quelques centaines de personnes, à Grand Rapids au Michigan, dans le contexte de ce qu’on appelle un « final rally ».

L’homme d’affaire tient à souligner qu’il n’a pas écouté une seule minute de basketball de la Finale de la NBA, tandis qu’il s’adonnait habituellement à cet exercice, d’année en année. Il déplore ainsi les messages d’égalité que communiquent depuis plusieurs mois les joueurs de l’association et dénonce ce « penchant politique » comme étant la cause derrière son soudain désintérêt. L’homme traite ensuite la NBA d’ennuyante…

Pourtant, comme c’est mentionné dans l’article ci-bas, le combat de la NBA contre l’injustice raciale qui sévit aux États-Unis n’a rien d’une position politique; ce n’est ici qu’une réclamation de justice et d’égalité.

Toujours le président américain [en date de publication de cet article], Trump a cru bon d’aussi pointer du doigt les cotes d’écoutes du circuit d’Adam Silver, à la baisse de « 71% » selon lui, alors qu’il s’agit ici plutôt d’une glissade de 60%.

Pourtant, plusieurs facteurs sont derrière cette chute libre, et la NFL ainsi que la LNH souffrent de ces mêmes maux. De plus, l’intérêt envers la NBA, sur les réseaux sociaux, est plus important que jamais auparavant.

Le manque de support de la part du leader de nos voisins du sud envers l’une de ses plus prolifiques compagnies, au sein de sa précieuse économie, est ahurissant. Le résultat des votes devrait nous parvenir le 4 ou 5 novembre 2020, reste maintenant à savoir si Trump sera forcé de laisser aller le pouvoir, ou s’il demeurera dans la Maison blanche.

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 970