VanVleet : « C’est l’heure de passer à la banque »

Fred VanVleet a annoncé ses intentions en vue du marché des joueurs autonomes et le garde de 26 ans ne pourrait pas être plus clair : il veut l’argent qu’il mérite.

En effet, VanVleet était de passage au podcast de JJ Redick où il a été question de son autonomie en vue de l’ouverture du marché le 20 novembre prochain. À défaut d’avoir fait plaisir aux partisans des Raptors, VanVleet a offert une réponse extrêmement franche quant à ce qu’il recherche pour la suite de sa carrière :

« Je veux me faire payer, je n’ai aucune gêne à le dire. Je n’ai pas besoin de répéter que j’accorde une certaine valeur aux victoires. Regardez mon histoire, faites vos recherches et vous verrez que je n’ai jamais joué pour une équipe perdante de ma vie. J’ai gagné un championnat et maintenant c’est l’heure de passer à la banque. J’ai 26 ans, seulement 4 ans d’expérience dans la NBA et je crois être sur le point de m’améliorer encore plus dans un rôle important. »

Fred VanVleet via The Old Man and the Three

Bref, il est plutôt clair que VanVleet n’acceptera pas un contrat à rabais de la part des Raptors, avec raison. Signé par les Raptors comme joueur autonome non-repêché en 2016, VanVleet vient d’émerger parmi les meilleurs de la ligue à sa position la saison dernière avec des moyennes de 17.6 PTS et 6.6 AST par match. En d’autres mots, le joueur de 26 ans était l’une des plus grosses aubaines du circuit depuis deux saisons et il est temps pour lui de recevoir le jour de paye qu’il mérite.

Ceci étant dit, VanVleet a également pris soin de mentionner qu’il n’est pas le genre de joueur à évoluer pour une équipe perdante, ce qui complique la tâche de certaines formations de bas de classement qui souhaitent déposer une offre. En effet, les Knicks, les Pistons et les Suns seraient parmi les équipes intéressées à ses services et il sera intéressant de surveiller si l’argent peut attirer Freddy vers une équipe n’ayant pas participé aux séries.

« Ce n’est pas seulement une question de chiffres, mais les chiffres jouent un gros rôle. Je veux seulement sentir que ma valeur est appréciée de manière réciproque. Les équipes peuvent vanter ta valeur autant qu’elles le veulent mais ça ne veut rien dire tant et aussi longtemps qu’elles ne t’ont pas montré les chiffres. »

Fred VanVleet

Les rumeurs sont nombreuses à l’approche du repêchage

Image par défaut
Manuel Villeneuve
Publications: 556