Kevin Love admet qu’il a toujours des pensées suicidaires

Pour plusieurs, la vie d’un athlète de la NBA peut avoir l’apparence de l’archétype d’une vie de rêve, mais certains joueurs comme Kevin Love des Cavaliers de Cleveland et DeMar DeRozan des Spurs de San Antonio ont rappelé à plusieurs reprises – par le biais de discussions, entrevues et actes de sensibilisation – que même ces hommes peuvent être sujets à des difficultés en lien avec la santé mentale. Ayant longtemps souffert de dépression, Love s’est entretenu cette semaine avec le journaliste Graham Bensinger pour discuter des défis que présentaient et présentent toujours ce type de trouble mental. La dialogue très touchante entre les deux hommes bifurque notamment vers les pensées suicidaires qui hantent encore Kevin Love, même à ce jour.

Son message, qui a pour but ultime d’aider quelconque individu vivant un combat similaire au sien, en est un solennel et noble. Aussi, le vétéran concède qu’une discussion publique et honnête de la sorte a ses effets thérapeutiques, car elle permet de laisser sortir les pensées et les soucis qui peuvent nous hanter s’ils restent coincés à l’intérieur.

« Pour quelqu’un visionnant (cette vidéo) qui a eu des pensées similaires dans le passé, je pense qu’il ou elle comprend que (le suicide) nous passe tous bel et bien par l’esprit. » a dévoilé Love en entrevue. « J’ai appris que rien ne peut nous hanter comme les choses que nous ne disons pas. Donc, les garder à l’intérieur est en fait plus néfaste. »

Love a subséquemment confessé de s’être déjà servi de Google pour faire la recherche de méthodes de suicide. Cependant, sa quête l’a immédiatement dirigé vers le numéro du Service de prévention du suicide. À ce moment, l’idée de s’enlever la vie avait traversé son esprit à plusieurs reprises, mais il n’a jamais exécuté de tentative. « Heureusement », il dit.

En réponse à Bensinger, alors que le jounaliste lui demandait s’il avait toujours des pensées suicidaires, le joueur des Cavaliers a avoué ne pas être tout à fait sorti du bois.

« La pensée traverse encore mon esprit. »

Le mannequin et athlète professionnel a poursuivi en admettant que la souffrance et la lutte contre la dépression est toujours présente à l’occasion, certes, mais que ses amis et le basketball sont les piliers qui l’ont soutenu tout au long de son combat, pour aujourd’hui se sentir mieux.

Plusieurs facteurs peuvent causer des difficultés au niveau de la santé mentale; l’important est d’abord de les identifier, et de voir une personnalité connue comme Kevin Love en parler avec autant d’ouverture peut devenir un renfort énorme pour certains.

Sa campagne de conscientisation se poursuit alors que Love continuera simultanément sa propre bataille avec la dépression. L’importance de son travail ne peut pas être assez soulignée et les enjambées qu’il aide à faire dans le milieu de la santé mentale auront un impact non négligeable pour plusieurs.

Si vous êtes sujets à des pensées suicidaires ou si vous croyez avoir besoin d’aide en lien avec votre santé mentale, contactez le numéro suivant : 833-456-4566

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 982