Les Raptors doivent-ils tout faire pour garder Fred VanVleet ?

Avec toute l’incertitude entourant les Raptors présentement en raison des joueurs sans contrat, Bobby Webster et Masai Ujiri ont dû établir une liste des priorités pour cette saison morte bien différente des autres. La première sur leur liste : Fred VanVleet.

Webster en a soulagé plus d’un en annonçant que les relations entre les Raptors et le clan VanVleet sont bonnes, mais le temps file. À 26 ans, le petit guard sera l’un des joueurs les plus convoités lorsque le marché ouvrira ce vendredi, et les Raptors doivent faire ce qui est en leur possible pour tenter de le garder au nord de la frontière, sans quoi il pourrait aller chercher un très bon contrat ailleurs. VanVleet a déjà mentionné que le salaire allait jouer un grand rôle dans le choix de sa prochaine destination.

Après une saison de 17.6 PTS, VanVleet a confirmé qu’il n’était pas simplement un feu de paille, mais bien un joueur qui a sa place dans la NBA. À titre de comparaison rapide, il n’a marqué que 11 PTS la saison précédente, mais a su prendre sa place comme une arme offensive depuis le départ de Kawhi Leonard. Cette éclosion est cependant un couteau à double tranchant.

VanVleet n’est pas fou. Il sait ce qu’il vaut dans une classe de joueurs autonomes qui n’a rien d’extraordinaire et tentera d’en profiter. Il vise probablement un salaire avoisinant les 20 millions de dollars par saison pour une durée d’au moins 2 ans. Est-ce que les Raptors sont prêts à au moins doubler son salaire et s’attacher à lui pour une longue période de temps? J’ai mes doutes.

Il faut prendre en considération que Toronto doit combler plusieurs postes pour le 22 décembre prochain, dont deux postes sur l’alignement de départ, puisque je ne vois pas Norman Powell obtenir une promotion sur celui-ci. Gasol, Ibaka et VanVleet touchaient une somme combinée de près de 58 millions de dollars. Oui, je suis prêt à prendre le pari VanVleet à 20 millions par saison pour 2 ans, mais tout dépendra des opportunités qui viendront du côté de Toronto. 

Il n’en reste plus pour longtemps à Kyle Lowry et j’aimerais que Toronto investisse dans un jeune meneur de premier plan qui sera dominant pour les 8 à 10 prochaines années, et je doute que Fred VanVleet réponde à ces demandes. Je m’explique. Je le vois exceller dans un système avec deux meneurs polyvalents, mais j’ai des doutes sur l’exécution s’il devient celui qui mène. En 12 rencontres sans Lowry cette saison, il a distribué 89 passes décisives, mais a également causé 33 revirements à son équipe. C’est donc dire qu’à chaque fois qu’il passe le ballon, il y a 27% des chances que ce soit un revirement. Bien que l’échantillon soit relativement mince, il doit s’améliorer à ce niveau pour prouver qu’il peut gérer une offensive de façon constante. Notez bien que ce n’est pas un pourcentage horrible non plus, mais ce sont des aspects à évaluer avant de verser autant d’argent à un joueur qui a éclos tout récemment.

Bref, tout dépendra du premier mouvement de l’état-major des Raptors. Une signature de VanVleet pourrait vouloir dire qu’on donnera un rôle plus important à Chris Boucher la saison prochaine à un prix raisonnable, tandis que si Toronto signe un centre à fort salaire, ça pourrait signifier la fin du passage de FVV dans le Six. Plusieurs scénarios sont possiblement en jeu d’ici le début de la prochaine campagne.

– Lonzo ou LaMelo?

Aux Dernières Nouvelles

Default image
Alexis Goulet
Détenteur de la page sportive Le Gars Du Sport, Alexis est un passionné de basketball depuis le début de son adolescence. AlleyOop Québec lui permet d’avoir une plateforme pour partager sa passion de ce sport qu’il a pratiqué durant de nombreuses années. Aspirant à devenir journaliste sportif, il fait ses premiers pas dans le monde du blog.

Attitude Football Attitude Football