Les grosses universités déçoivent au repêchage

Le repêchage de la NBA de 2020 aura peut-être été l’un des plus uniques de l’histoire grâce à son degré élevé d’incertitude, de surprises et d’éléments sans précédents, mais c’est une autre de ses caractéristiques qui met la cerise sur le sundae. La gamme de jeunes joueurs talentueux qui ont été sélectionnés était tellement variée, que certaines des plus grandes universités aux États-Unis ont carrément passé dans l’ombre d’autres colleges américains.

Il est habituellement coutume d’observer une foule d’athlètes provenant des grandes universités de basketball – comme celles du Kentucky, de la Caroline du Nord et de Duke – entendre leur nom retentir très tôt durant la soirée.

Toutefois, cette année, les dépisteurs de la NBA en ont voulu autrement; aucun joueur des universités majeures suivantes n’a été sélectionné dans le cadre de la loterie (14 premiers choix) :

  • Duke
  • Indiana
  • Kansas
  • Kentucky
  • North Carolina
  • UCLA

Ce n’est que Cole Anthony, le freshman de North Carolina, qui a été en mesure de mettre un terme à cette séquence, en étant repêché par le Magic au 15e échelon de l’encan. C’est la première fois qu’un tel scénario se produit depuis 1991, lorsque le père du jeune joueur, Greg Anthony, est sorti au 12e rang. Une belle coïncidence.

Le draft de mercredi a d’ailleurs été particulièrement décevant pour les produits de Duke, qui n’ont pas été repêchés avant le deuxième tour. En fait, le premier joueur de Duke à entendre son nom mercredi était Vernon Carey Jr. qui a dû patienter jusqu’au 32e choix au total.

En comparaison, l’université de Duke, une vraie usine à talent d’année en année, a pondu trois choix (que dans le top 10) en 2019 – soit Zion Williamson, RJ Barrett et Cam Reddish.

En 2019, l’université du Kentucky avait notamment produit trois choix de premier tour aussi, dont Tyler Herro et PJ Washington qui ont été choisi dans la loterie. Pour UNC, ce sont Coby White, Cameron Johnson et Nassir Little qui ont fait le bond de cette école à la NBA.

L’absence de March Madness en 2020 est certainement à blâmer, en bonne partie, pour cette édition atypique du repêchage, car plusieurs jeunes hommes n’ont pas eu la chance de se démarquer dans le cadre d’un tournoi important, exposés à un haut niveau d’attention.

Tout de même, la cuvée de 2020 a tous les éléments pour être l’une des plus intrigantes des récentes années et il sera fort intéressant d’observer l’évolution de ces athlètes de près, dans le circuit de la NBA.

Pour ne rien manquer sur le repêchage de mercredi, consultez les articles suivant :

– Les Knicks laissent aller trois joueurs :

– L’échange pour Bogdanovic est annulé, mais le jeune Serbe voudrait tout de même rejoindre les Bucks :

– Anthony Edwards sacre Kevin Durant de meilleur joueur du circuit :

– Colin Cowherd ne voit pas le potentiel de marqueur de LaMelo Ball :

Aux Dernières Nouvelles

Image par défaut
Liam Houde
Liam est étudiant en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son but principal est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément important de la culture.
Publications: 674