Je me souviens : Wilt Chamberlain obtient le record du plus grand nombre de rebonds dans un seul match

Le 24 novembre 1960, Wilt Chamberlain récoltait 55 rebonds lors d’un match qui l’opposait à  Bill Russell et les Celtics de Boston. À ce jour, cet exploit monumental reste toujours inégalé.

Pour vous donner une idée de l’importance de cette statistique, l’alignement complet des Bucks de Milwaukee a obtenu la meilleure moyenne au cours de la saison dernière, avec 51,7 rebonds par match. Quant à Jonas Valanciunas des Grizzlies de Memphis, il est le joueur ayant attrapé le plus de rebonds dans un seul match de la saison 2019-2020, avec un total de 25 rebonds…

Le précédent record était détenu par Bill Russell, avec un total de 51 rebonds. Russell et Chamberlain se sont d’ailleurs disputé le record plusieurs fois au cours des années 1950 et 1960. Les deux légendes détiennent d’ailleurs à eux seules les 25 meilleurs résultats de ce record!

Évidemment, cet exploit n’est qu’une des raisons qui font de Wilt The Stilt un potentiel GOAT. En plus de détenir le record imbattable du plus grand nombre de points en un seul match (100 points), il aurait également réussi à briser le record de blocks lors d’un match, avec un total de 25. La NBA n’ayant cependant commencé à comptabiliser les blocks qu’à partir de la saison 1973, le record officiel appartient à Elmore Smith, avec 17 blocks.

À lui seul, Wilt Chamberlain détient présentement plus de 72 records dans la NBA! Le centre natif de Philadelphie a terminé sa carrière Hall of Fame avec une moyenne incroyable de 30.1 PTS, 22.9 REB par match.

La vraie question est donc la suivante : serait-ce possible d’observer une telle domination dans la NBA moderne? Absolument pas. Bien qu’il serait inexact de diminuer les exploits athlétiques de Chamberlain, l’écart de jeu entre les joueurs dans les débuts de la NBA d’antan était beaucoup plus important qu’aujourd’hui. De nos jours, les joueurs dans la NBA sont généralement plus rapides, plus puissants et plus grands. Ils s’entraînent davantage, et la technologie et les statistiques avancées jouent un grand rôle dans le développement des joueurs.

Chamberlain serait assurément dominant dans la NBA moderne, possiblement même un joueur ayant plusieurs titres et prix MVP.  Il semble néanmoins impossible qu’il obtiendrait de telles statistiques, encore moins des records aussi improbables.

Il ne faut cependant pas oublier que les records de triples-doubles d’Oscar Robertson étaient considérés comme imbattables avant Russell Westbrook…

LeBron James fête ses 36 ans contre les Spurs de San Antonio ce soir.

– Bon 82e anniversaire, Oscar Robertson :

– Frank Jackson rejoint le Thunder d’Oklahoma City :

Aux Dernières Nouvelles

Image par défaut
Julien Vézina
Publications: 46