3 objectifs pour Luguentz Dort en 2020-2021

Le nom de Luguentz Dort est dorénavant sur le radar des amateurs de la NBA. Après une première ronde enflammée durant laquelle il a été en mesure de neutraliser James Harden comme peu savent le faire, le Montréalais a complété la série contre les Rockets avec une performance de 30 points. Il est donc un joueur à surveiller, indépendamment de ses racines montréalaises. Phénomène sur les réseaux sociaux, il ne joue plus dans l’ombre.

Néanmoins, il doit encore travailler sur plusieurs aspects de son jeu.

Voici donc 3 objectifs réalistes pour Luguentz Dort en 2020-2021.

1. Atteindre 33% de la ligne de 3 points

Il y a quelques semaines, Charles Dubé-Brais nous mentionnait que Luguentz devra inévitablement devenir meilleur offensivement. L’entraîneur-adjoint des Raptors 905 a indiqué que la suite de sa carrière dépendait de son tir de trois points, tout simplement. À 29,7%, il n’est pas assez efficace. Il aura beau être l’un des meilleurs gardes défensifs de la ligue, il ne faut pas qu’il devienne un maillon faible de l’alignement partant en situation offensive. Car s’il est utilisé pour étirer le terrain mais qu’il n’est pas efficace, les équipes adverses feront comme les Rockets et établiront des schémas qui le forceront à tirer.

S’il ne devient pas une plus grande menace, son temps dans l’alignement partant du Thunder pourrait être raccourci.

Ainsi, Luguentz doit améliorer son jeu du périmètre. Et il a mentionné qu’il y travaillait beaucoup.

En vue de la saison 2020-2021, le Montréalais pourrait se fixer l’objectif de réussir le tiers de ses lancers de l’extérieur. À 33%, il s’approcherait déjà de la moyenne de 36% de la NBA, coupant ainsi la poire en deux.

Éventuellement, le but sera toutefois d’atteindre la moyenne.

2. Être nommé sur une équipe All-Defensive

Luguentz n’a pas assez joué en 2019-2020, mais il pourrait très bien être considéré comme un candidat à l’une des trois équipes All-Defensive en 2021. Lorsque tu as comme tâche de défendre le meilleur garde adverse et que tu le fais avec autant d’aisance que le Québécois, tu te mériteras certainement de l’attention.

Est-il en mesure de demeurer dans l’alignement partant du Thunder, jouer de grosses minutes et limiter les étoiles adverses?

S’il le fait sur une saison complète, ce sera plus que réaliste.

À sa saison recrue, il était déjà l’un des meilleurs et il s’est fait un nom en séries contre James Harden. Voyons voir ce que lui réserve l’avenir lors de sa deuxième saison dans la NBA.

3. Cumuler 2 ou 3 passes par match

En raison de son contrat à deux volets en 2019-2020, Luguentz ne pouvait pas s’entraîner avec le Thunder et a été limité à des séances de vidéo pour se préparer à ses matchs dans la NBA.

La chimie avec ses coéquipiers se développait ainsi sur le terrain, lors des matchs. Pouvoir pratiquer avec son équipe sera un atout important à ne pas sous-estimer, cette saison.

Ceci dit, il serait intéressant qu’il distribue le mieux le ballon. À sa saison recrue, il n’a cumulé que 0.8 passe par match… Il devra faire mieux. En passant le ballon davantage, il deviendra plus difficile à défendre et ajoutera une dimension à son jeu.

Avec le départ de Chris Paul, les possessions seront réparties d’une autre façon. Il peut en tirer avantage.

On vous rappelle que lors d’un passage à Tout le monde en parle, Luguentz avait mentionné vouloir mieux passer le ballon et devenir un meneur de jeu.

Image par défaut
Kevin Vallée
Kevin Vallée est le fondateur d'AlleyOop360, animateur de l'émission de radio au 91.9 Sports. Après plus de 6 ans d'expérience dans le monde du blog, il se lance dans les médias à la radio et sur les réseaux sociaux avec comme but de populariser le basketball.
Publications: 807