Je me souviens : le dunk de Lebron et D-Wade célèbre ses 10 ans

Ils ne le savaient pas sur le coup, mais il y a exactement 10 ans, LeBron James et Dwyane Wade allaient marquer l’imaginaire des fans de basketball à travers la planète. Si la séquence allait normalement naître et mourir au bout de 24 heures sur les réseaux sportifs nord-américains, le photographe Morry Gash s’est assuré de l’immortaliser à tout jamais.

Employé pour l’Associated Press, Gash était stationné derrière le panier des Bucks de Milwaukee, qui recevaient le Heat de Miami, ce soir-là. Après un tir de trois points raté par les locaux dans les premières minutes de la rencontre, une contre-attaque est orchestrée par D-Wade. Celui-ci fait une passe à sa droite vers King James, qui s’envole pour le dunk. Au même moment, Wade ne prend même pas la peine de regarder derrière lui et tend ses bras sur le côté, tellement il est convaincu de la réussite.

À ce moment, le photographe prend une rafale de clichés en espérant avoir une bonne prise de vue du panier. En faisant le tour de sa soirée de travail, il dégomme ce qui allait devenir une des plus célèbres photos sportives de l’histoire.

Dans une entrevue au SFGate quelques jours après la rencontre, Gash expliquait qu’un second appareil muni d’un grand angle situé à ses pieds a réussi à capter la célébration de Wade au même moment. En à peine quelques jours, la photo devient virale sur Internet. Avec sa prise en contre-plongée, les deux futurs membres du temple de la renommée donnent l’impression d’être des super-héros qui descendent du ciel pour infliger une sévère correction aux Bucks.

Pourtant, le contexte ne prêtait guère à un moment historique. Miami (13-8) et Milwaukee (7-12) en était qu’au quart de la saison 2010-2011. De plus, ce panier a été inscrit tôt de la soirée, rien d’un jeu qui pouvait changer l’issue d’une saison ou d’une partie. Or, comme dans beaucoup d’aspects de la vie, les grands moments sont souvent ceux qu’on y attend le moins et qu’il suffit d’un peu de chance pour le capturer dans sa plus pure expression.

-Le double récipiendaire du joueur le plus utile de la NBA célèbre son 26e anniversaire.

-Bam Adebayo a un but individuel bien précis pour la prochaine saison.

Image par défaut
Pierre-Olivier Poulin
Publications: 197