Karim Mané : «Je suis capable de jouer et d’exceller dans la NBA»

Arrivé à Orlando depuis maintenant quelques semaines, Karim Mané commence tranquillement à apprivoiser son nouvel environnement, à mieux connaître ses coéquipiers ainsi que ses entraîneurs et à saisir le niveau de jeu de la NBA – un niveau qu’il est capable de maintenir et d’améliorer, selon lui.

Celui qui a signé une entente à deux volets avec Orlando en novembre dernier s’est entretenu avec différents médias, dont AlleyOop360, lors d’une conférence de presse cet après-midi. S’il y a un élément fort à retenir, c’est qu’il se sent à sa place et prêt à y mettre les efforts nécessaires.

N’ayant pas disposé de très longtemps avant d’entrer dans le processus qui mène vers le camp d’entraînement, Mané croit que le tempo du calibre de la NBA est l’élément sur lequel il doit concentrer son attention.

« [Le plus grand défi], c’est vraiment d’apprendre dans le peu de temps qu’on a. On n’a pas eu d’offseason, rien de tout ça. […] Il faut m’habituer à la vitesse de jeu. »

– Karim Mané

L’ancien du Cégep Vanier reconnaît tout de même, une fois de plus, qu’il n’a pas emprunté le chemin le plus orthodoxe. Il demeure extrêmement reconnaissant de l’opportunité qu’on lui a tendu.

« Je suis vraiment content d’être ici. La route que J’ai pris est abnormnale mais j’ai toujours cru en moi et que je me sois rendu  ici devrait en dire beaucoup. […] Je deviens meilleur de jour en jour. Je pourrais demander rien de mieux. »

– Karim Mané

Le Montréalais, ne vivant près d’aucun de ses proches, capitalise sur cette chance en investissant le plus clair de son temps dans le gymnase.

« J’ai pas de famille ici, donc je suis dans le gym plusieurs fois par jour et c’est tout ce que je fais. »

– Karim Mané

Un tel comportement lui mérite déjà de bons commentaires de la part de son nouvel entraîneur-chef, Steve Clifford.

Karim, qui s’attarde principalement à parfaire son jeu et qui s’entraînait d’ailleurs durant la soirée du repêchage, élimine les distractions. Pas question de penser à où il jouera ; ce qui arrivera arrivera, et on ne peut pas encore le savoir.

« Pour l’instant, je fais partie de l’équipe. Je ne sais pas ce qu’il va arriver avec la G League. »

– Karim Mané

Aux Dernières Nouvelles

Image par défaut
William Thériault
Un vrai passionné du journalisme, William Thériault oeuvre dans plusieurs sphères médiatiques. Jeune et ambitieux, on peut le lire sur différentes plateformes et l'écouter à la radio.
Publications: 632