Cinq équipes autoriseront des partisans dans les gradins

Malgré l’explosion des cas de COVID-19 aux États-Unis, certaines formations de la NBA tenteront certaines expériences afin d’avoir un nombre limité de spectateurs lors de leurs matchs.

Ville hôte de la bulle durant l’été, Orlando fait partie d’un groupe de cinq équipes qui laisseront entrer un certain nombre d’amateurs dans leur amphithéâtre. En plus de l’organisation de la Floride, le Jazz de l’Utah, les Pelicans de la Nouvelle-Orléans, les Grizzlies de Memphis et les Rockets de Houston feront pareil pour débuter la campagne 2020-2021. Les Suns de Phoenix avaient également étudier ce scénario, mais ont finalement reculé, jeudi.

Pour le moment, on ne connaît pas le nombre exact de personnes qui seront admises dans les différents gradins, mais certains médias américains rapportaient en novembre que le pourcentage pourrait se situer entre 25 et 50%.

Avec la perte de revenus occasionnée par la pandémie, les propriétaires tentent par tous les moyens de minimiser les pertes. Avec ce qui se passe dans le football universitaire et dans la NFL, certains estiment que le jeu en vaut la chandelle, malgré les remous que cela peut créer.

Avec l’autorisation du vaccin de la compagnie Pfizer pour une aide d’urgence et la possible distribution de celui-ci d’ici les prochains jours, voir même les prochaines heures, il ne serait pas impossible que d’autres équipes emboîtent le pas au courant du printemps et de l’été, si les politiciens donnent le feu vert.

-Même s’il n’a presque pas jouer en deuxième demi contre Boston College, Quincy Guerrier récolte 14 points dans une victoire de 101 à 63 du Orange de Syracuse.

-Scène effrayante en Floride, alors que Keyontae Johnson s’est effondré durant le match opposant Florida à Florida State. Son état serait critique, mais stable.

-Absent ce week-end, PJ Tucker rejoindra les Rockets la semaine prochaine.

Image par défaut
Pierre-Olivier Poulin
Publications: 205