Les meilleurs tireurs extérieurs dans la bulle d’Orlando

Alors que nous ne sommes qu’à quelques jours de l’inauguration de la prochaine campagne de la NBA, nous souhaitions effectuer un petit voyage dans le temps, vers le passé non trop lointain. Vous souvenez-vous des meilleurs tireurs d’élite dans le cadre de la bulle que la ligue a mise sur pied à Orlando pour conclure la précédente campagne? Voici un top 5 des marqueurs les plus volumineux, derrière l’arche, au fil de cet événement historique dans la ligne du temps de la NBA.

JoueurNombre de 3 points réussis
Duncan Robinson89
Jae Crowder77
Jamal Murray69
Jayson Tatum69
James Harden67
Statistiques recueillies sur NBA.com

Tout d’abord, certains seront surpris de constater que Duncan Robinson se place au sommet du palmarès, mais il faut considérer que Robinson – tout comme son ancien collègue Jae Crowder – a participé à plus d’engagements que les autres membres de la liste; les deux hommes ont tout de même poursuivi leur parcours éliminatoire jusqu’en finale.

Mais alors, pourquoi est-ce qu’aucun joueur des Lakers n’y figure?

Kentavious Caldwell-Pope est le membre du mauve et or ayant converti le plus de tentatives extérieures à Orlando, avec un total de 50. Curieusement, seulement 5 de ces réussites sont survenues en contexte de match de saison régulière, contre 45 en séries. Lors des huit joutes de « classement » qui précédaient les éliminatoires, c’est plutôt Kyle Kuzma qui arborait la tête d’affiche des Lakers avec 16 tirs à 3 points.

Derrière la paire de franc-tireurs du Heat suivent Jamal Murray et Jayson Tatum, qui ont tous deux fait preuve de prouesses remarquables sur le campus du complexe ESPN Wide World of Sports à Disney World. Le Canadien du groupe a d’ailleurs décoché du périmètre avec une efficacité de plus de 45% en route vers la finale de la conférence de l’Ouest.

Aucune explication requise : Tatum et Murray se retrouvent aussi haut dans cette hiérarchie par leurs flamboyantes performances et longs cheminements de fin de saisons respectifs. Cependant, James Harden, lui, n’a pas dépassé le deuxième tour éliminatoire. Qu’est-ce qui explique donc sa récolte de 67 triplés?

Vous connaissez peut-être la réponse à celle-là. Harden sera Harden et, tandis que le guard étoile des Nuggets se claquait 3 points après 3 points à un rythme de 45.3% de réussite, The Beard publiait une cote de conversion de 33% tout en tentant sa chance 9.8 fois par rencontre (comparativement à 7.2 pour Jamal).

Fait intéressant : Timothé Luwawu-Cabarrot décochait autant de bombes à 3 points que James Harden, par match.

Le volume et la production, c’est donc bien beau, mais l’efficacité est toujours un atout crucial chez tout tireur d’élite qui se respecte.

Qu’en est-il des joueurs les plus prolifiques de l’arche entre le 30 juillet et le 11 octobre? Note : seuls les joueurs ayant tenté plus de trois lancers extérieurs par soir ont été considérés. (Sinon, Enes Kanter raflerait les grands honneurs avec 100% [1/1])

JoueurPourcentage de tirs de 3 points (3P%)
Joe Harris56.5%
Kristaps Porzingis45.5%
Mike Conley45%
Donovan Mitchell45%
Seth Curry44%
Statistiques recueillies sur NBA.com

En passant les deux tableaux au peigne fin, en plus des résultats pour l’entièreté de la ligue, une foule d’observations intéressantes peuvent être complétées, et deux types de shooters peuvent donc être établis : les tireurs à haut volume et les tireurs à haute efficacité.

Alors que la NBA évolue exponentiellement en direction opposée du panier, le 3 point devient l’arme de choix pour plusieurs formations du circuit. De plus en plus, les snipers redéfinissent et chevauchent la frontière entre un tireur à volume et un tireur efficace, au profit du produit global de la NBA. Les noms inclus plus haut ne sont pas les seuls à exceller dans cet art qu’est le lancer de distance, mais ils seront certainement à observer de près au fil de l’imminent calendrier régulier de la NBA. Les activités sont relancées officiellement mardi, le 22 décembre prochain.

– Thomas Bryant a reçu 45 000$ d’amende pour ses gestes violents à l’endroit d’un arbitre :

– Voici la séquence :

– Fort probablement pas de Draymond pour lancer la saison :

– Russ à Washington ne pourrait pas être plus concret que ça :

– Aldridge au Temple… êtes-vous d’accord avec DeMar?

– Quelques joueurs perdent leur emploi :

– Même des joueurs comme Gary Trent Jr. ont des contrats de chaussures de nos jours :

Aux Dernières Nouvelles

Image par défaut
Liam Houde
Liam est étudiant en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son but principal est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément important de la culture.
Publications: 677