Paul George revient en force et gâche la cérémonie des Lakers

Le retour au jeu – après une pause pas si longue que cela, on doit l’admettre – ne s’est pas exactement déroulé comme prévu, pour les champions en titre. Tenant leur cérémonie de remise de bagues avant d’engager le combat contre leurs rivaux métropolitains, les Lakers n’ont pas pu conclure sur une belle note en tombant sous les coups de Paul George.

Alors qu’il a connu une séquence extrêmement difficile durant les séries éliminatoires dans la bulle à Orlando, George a mardi soir démontré pourquoi il valait autant. Le small forward des Clippers a signé une énorme prolongation de contrat il y a deux semaines et a récompensé les siens comme il se doit.

En 36 minutes de jeu, George a amassé 33 points, capté 6 rebonds et distribué 3 passes décisives, concrétisant 13 de ses 18 tentatives de tir – dont 5 en 8 derrière la ligne des trois points. De retour avec le préparateur physique qu’il avait lorsqu’il a été finaliste au MVP en 2017-2018, Pandemic P pourrait très bien redevenir le Playoff P qu’on connaît.

Cette belle performance a permise aux Clippers de remporter leur premier match de la saison et à Ty Lue de ressortir gagnant de sa première joute à la barre de l’équipe, par la marque de 116-109. Un énorme premier quart leur a d’ailleurs permis de prendre l’avance et de ne plus jamais regarder en arrière.

Kawhi Leonard a également ajouté 26 points et Serge Ibaka a enregistré 15 PTS et 6 REB lors de son début avec sa nouvelle équipe, lui qui a quitté les Raptors durant la saison morte.

Dans le camp adverse, LeBron James et Anthony Davis ont récolté 22 et 18 points respectivement. Montrezl Harrel, qui a effectué le saut des Clippers aux Lakers, a réussi un doublé de 17 PTS et 10 REB. Dennis Schroder, fraîchement échangé du Thunder, a frôlé le triple-double avec 14 PTS, 12 REB et 8 AST. Kyle Kuzma, qui a prolongé son association avec Los Angeles dimanche, a inscrit 15 points.

Malgré la défaite, il y a plusieurs points positifs à retenir des transactions effectués par l’équipe entre octobre et décembre. Mais pour ce qui est du match d’hier, la gloire ne leur appartient pas.

Image par défaut
William Thériault
William est un véritable passionné d'actualité et d'information. Rêveur se démenant au quotidien, il a le journalisme pour vocation. Le sport, c'est son amour de jeunesse.
Publications: 833