Plusieurs joueurs des Rockets pourraient s’absenter de la joute de ce soir

Le virus de la COVID-19 vient déjà faire sa marque sur la saison régulière de la NBA, dès la deuxième soirée d’activités. Les Rockets de Houston ont annoncé par le biais d’informateurs d’ESPN que certains de leurs joueurs ne seront possiblement pas en uniforme pour la première rencontre de leur saison, mercredi soir face au Thunder d’Oklahoma City. À la suite de résultats positifs au virus obtenus par la recrue Kenyon Martin Jr., ainsi que Ben McLemore, quelques joueurs comme John Wall et DeMarcus Cousins ont été ciblés par le protocole de retraçage de contact (contact tracing) mis en place par la NBA et – malgré des résultats de tests négatifs – devront probablement se contenter des lignes de côté.

Selon Addrian Wojnarowski d’ESPN, certains des joueurs de l’équipe se sont réunis à un appartement pour s’y faire couper les cheveux. DeMarcus Cousins et John Wall y accompagnaient Kenyon Martin Jr. qui a contracté la COVID-19. Tim MacMahon d’ESPN a ajouté que Jae’Sean Tate faisait aussi partie du groupe.

Il ne faudrait donc pas s’attendre à voir ces noms sur les parquets ce soir. Or, l’organisation texane attend toujours les plus récents résultats de test de dépistage pour Martin.

Un autre incident au bar de danseuses?

Lorsque le verdict sera passé, ce sont John Wall, DeMarcus Cousins, Ben McLemore, Kenyon Martin Jr., Jae’Sean Tate et possiblement plus de joueurs qui seront contraints de s’abstenir de participer au match face à OKC. À cette liste pourrait bien s’ajouter Harden, si l’investigation conduite par la NBA le trouve coupable d’avoir enfreint les règles et mesures établies par le protocole de santé et sécurité lié à la COVID-19.

Cette enquête a été lancée à la suite de la propagation sur les réseaux sociaux d’une vidéo décrivant la star des Rockets dans un établissement qui lui serait interdit.

Les rumeurs qui circulaient voulaient qu’il s’agit d’un bar de danseuses, mais The Beard a rectifié le tir par le biais de son compte Instagram, avant de supprimer sa communication. Voici le message en question :

Comme les joueurs de la NBA n’ont pas la permission de visiter des bars, clubs, restaurants ou événements sociaux de plus de 15 personnes, James Harden a conséquemment prouvé son tort avec ce message. La ligue sera donc dans l’obligation de le suspendre pour une durée indéterminée, si le tout s’avère interdit. Pour couronner le tout, il sera aussi fort probablement présenté à une amende de plus de 280 000$, selon Bobby Marks, conjointement avec sa suspension.

Voilà une autre tuile qui s’abat sur le cas de Tilman Fertitta, des Rockets et de leur vedette mécontente. Cette histoire ne fera peut-être qu’accélérer le processus d’échange envoyant James sous d’autres cieux, mais diminue à la fois sa valeur sur le marché des transactions, rendant un scénario de troc difficile à imaginer.

Ce qui est certain, c’est que Houston n’aura pas la chance de présenter un effectif complet à son tout premier match de saison régulière. Malheureusement, la pandémie de la COVID-19 et ses répercussions commencent déjà à influencer le produit de la NBA, et de la mauvaise façon. Tout de même, vous pourrez voir l’affrontement Rockets-Thunder mercredi soir, le 23 décembre, à 20h00.

Aux Dernières Nouvelles

Image par défaut
Liam Houde
Liam est étudiant en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son but principal est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément important de la culture.
Publications: 683