Plusieurs résultats renversants ponctuent la soirée de dimanche

Ce sont 20 des 30 équipes du circuit qui étaient en action dimanche soir dans le cadre d’un 27 décembre bien fantasque. Alors que plusieurs des affrontements à l’horaire semblaient d’abord avoir une issue prévisible – comme la rencontre Bucks-Knicks – la soirée de dimanche s’est en fait avéré être un cauchemar des parieurs; une foule de résultats inattendus ont teinté davantage ce début de saison quelque peu déroutant que nous sommes en train de vivre.

Voici la liste des résultats du 27 décembre 2020, à travers la NBA :

VisiteursHôtesMarque FinaleÉcart
Mavericks de DallasClippers de Los AngelesDAL 124-73 LAC51 PTS
Nets de BrooklynHornets de CharlotteBKN 104-106 CHA2 PTS
Spurs de San AntonioPelicans de la Nouvelle-OrléansSAS 95-98 NOP3 PTS
76ers de PhiladelphieCavaliers de ClevelandPHI 94-118 CLE24 PTS
Bucks de MilwaukeeKnicks de New YorkMIL 110-130 NYK20 PTS
Celtics de BostonPacers de l’IndianaBOS 107-108 IND1 PT
Warriors de Golden StateBulls de ChicagoGSW 129-128 CHI1 PT
Suns de PhoenixKings de SacramentoPHX 116-100 SAC16 PTS
Timberwolves du MinnesotaLakers de Los AngelesMIN 91-127 LAL36 PTS
Magic d’OrlandoWizards de WashingtonORL 120-113 WSH7 PTS

Sans équivoque, la raclée qu’ont administrée Luka Doncic et les Mavs aux Clippers (sans Kawhi) est le fait saillant de la soirée. Cette dégelée mémorable en est une aux nombreux aspects ahurissants et elle méritait d’être explorée plus en détail ici :

Les Mavericks infligent une défaite historique aux Clippers

Cependant, les folies du plus récent dimanche ne s’arrêtaient pas là. Les puissants Nets de Brooklyn qui avaient amorcé la campagne du bon pied perdent aux mains des Hornets de Charlotte; une franchise certes améliorée, mais qui en est tout de même une de bas de classement.

Le combat a été ponctué d’excellentes performances de la part de Kyrie Irving et Kevin Durant, pour des Nets qui manquaient simplement de cohésion en deuxième demie. Gordon Hayward a porté le chapeau de bourreau pour Charlotte en ajoutant 28 points au tableau, mais c’est finalement l’effort collectif qui obtiendra le meilleur de l’adversaire.

Gardez un œil sur la concession de la Caroline du Nord dans les prochains mois; Hayward, Graham, Washington, Ball, Rozier et Bridges forment un noyau à ne pas sous-estimer.

Une autre joute qui a donné lieu à une issue inespérée dimanche était celle opposant les 76ers de Philadelphie aux Cavaliers de Cleveland. Marquant 24 points de plus que son opposant, Cleveland a démontré à nouveau qu’elle visait les séries cette année.

Cet exploit qui semble a priori impossible n’est rendu que de plus en plus probable, à mesure que les Cavs évoluent à travers cette jeune campagne. De l’autre côté, sans Joel Embiid, les Sixers n’ont pas obtenu la production désirée de la part de Ben Simmons et Tobias Harris, tandis que Collin Sexton et Andre Drummond se faisaient un malin plaisir.

Dre a dominé au rebond, comme il sait si bien le faire, alors que son acolyte en pleine croissance récoltait 22 points en convertissant 53% de ses tentatives. Cette défaite a bien mauvaise augure pour Philly qui se doit de répondre à des attentes élevées en 2020-2021.

En Ohio, tout roule comme sur des roulettes; on se hisse jusqu’en deuxième position de l’Est, on est invaincus et on marque plus de 122 points par match.

Encore dans la conférence orientale, le résultat de match potentiellement le plus saisissant est celui qu’a offert la rencontre entre les Bucks de Milwaukee et les Knicks de New York : les jeunes Knickerbockers prescrivent une défaite de 20 points à la meilleure formation de la conférence.

Rien n’explique ce tabac abracadabrant. Giannis Antetokounmpo, Khris Middleton et Jrue Holiday étaient tous en uniforme pour Milwaukee. Le Greek Freak a même publié une ligne de 27 PTS, 13 REB, 5 AST et 3 STL en tirant le ballon à 60%…

Néanmoins, l’effort défensif des hommes de Mike Budenholzer laissait à désirer, puisque l’un des meilleurs alignements défensifs de la ligue a alloué un total de 130 points aux Knicks, dont 29 à Julius Randle, 27 à Elfrid Payton, 18 à Alec Burks et 17 à RJ Barrett.

C’était simplement ce genre de soirée pour New York; celles où tout semble trouver le fond de l’anneau. Puis, pour les Bucks, c’était l’inverse. Peut-être qu’une autre semaine d’activité rétablira l’ordre des choses, mais à la suite des sept premiers jours, les classements sont déjà sens dessus dessous.

D’ailleurs, seuls les Cavaliers, les Hawks, les Pacers, le Magic et le Thunder ont toujours des fiches parfaites après trois ou quatre matchs de disputés. Certainement, voilà une inauguration de saison des plus étranges, fidèle aux tendances de l’année 2020. Espérons que 2021 apportera une plus grande notion de stabilité, mais pas trop, quand même.

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 985