Gonzaga : une offensive parmi les meilleures du millénaire?

À l’approche de la mi-saison dans la NCAA, les Bulldgos de l’Université Gonzaga se sont imposés comme l’équipe à battre au niveau universitaire américain. Grâce à l’apport de Corey Kispert et de Drew Timme, l’attaque de ce programme roule à pleine vitesse. À un point tel qu’elle pourrait atteindre un niveau rarement vu en division 1 depuis le début du millénaire.

Avec une moyenne de 95,1 points marqués par rencontre, l’offensive de la formation basée à Spokane dans l’État de Washington est présentement au premier rang de la NCAA, excluant Colgate (101 points) qui n’a joué qu’un seul duel.

Or, c’est certain qu’il reste encore 15 matchs à jouer chez les hommes de Mark Few et que ce sera difficile de maintenir ce rendement, encore plus de l’augmenter. Depuis 2009-2010, les Bruins de UCLA de 2016-2017 (qui comptaient sur TJ Leaf et Lonzo Ball) ont été la seule formation à maintenir une moyenne de plus de 90 points par match.

En extrapolant le tout depuis 2001, seulement Kansas (01-02), Virginia Military Institute (06-07, 07-08, 08-09) et North Carolina (08-09) se sont maintenus au-dessus de la barre des 90 points en moyenne.

Or, depuis le début de la saison, les Bulldogs ont démontré de la constance depuis le début de la saison en marquant au moins 85 points lors de ses 10 premiers matchs, allant même jusqu’à 112 face à Dixie State.

La dernière équipe à avoir réussi cette séquence est les Razorbacks de l’Université Arkansas, qui ont éventuellement remporté le championnat national en 1993-1994. Après une première présence en finale du March Madness en 2017, est-ce que 2021 sera la bonne pour Gonzaga?

Image par défaut
Pierre-Olivier Poulin
Publications: 227