Les Knicks connaissent un début de saison impressionnant

Ce n’est que le début de la saison, mais les partisans des Knicks peuvent finalement être optimistes après des années de déboire. Avec sept matchs disputés, la troupe de Tom Thibodeau possède une fiche de 4-3 et a remporté quatre de ses cinq derniers affrontements. Julius Randle joue présentement le meilleur basketball de sa carrière, le Canadien RJ Barrett, à qui l’entraîneur-chef donne un rôle majeur, continue d’évoluer et le 25e choix du repêchage Immanuel Quickley a démontré qu’il était réellement prêt pour la grande ligue dans la victoire des siens face aux Hawks, lundi soir.

Si Julius Randle continue sur sa lancée et réussit à maintenir son niveau de jeu actuel tout au long de la saison, il fera sans doute partie de l’effectif de l’Est lors du match des étoiles. Le numéro 30 affiche des moyennes de 22.1 points, 11.4 rebonds et 7.4 passes décisives en plus d’être efficace au tir (50.9%).

Pour sa part, RJ Barrett n’est pas toujours constant, mais il a tout de même enregistré quelques performances impressionnantes durant sa présente campagne. Après avoir marqué 25 points contre les Pacers samedi, l’Ontarien en a marqué 26 contre les Hawks hier en plus de s’emparer de 11 rebonds et de compléter 5 passes décisives.

Parmi les quatre victoires de Thibs et ses hommes figurent des gains face à des adversaires de qualité, dont les Bucks, les Pacers et les Hawks.

Immanuel Quickley prouve sa valeur

Lundi soir, alors que les Knicks perdaient face aux Hawks par 11 points avec un peu moins de quatre minutes à jouer au 3e quart, Thibodeau a inséré Quickley dans le match. La recrue est ensuite restée sur le terrain pour le reste de la rencontre. L’ancien entraîneur-chef des Bulls et des Timberwolves a tendance à donner énormément de temps de jeu à ses titulaires et ses joueurs étoiles. Par exemple, hier soir, Randle a joué 43 minutes et Barrett 44. Toutefois, l’impact du guard de 21 ans était si grand sur son équipe qu’il s’est mérité des minutes supplémentaires.

Au bout du compte, New York a effacé un déficit de 15 points pour battre Atlanta. Le 25e choix du repêchage a joué un rôle très important dans la remontée de son club. Lui qui participait seulement à la troisième rencontre de sa carrière a fait ressentir sa présence des deux côtés du terrain. 

Quickley était très actif en défense et il a volé le ballon des mains de Trae Young dans un moment crucial de la joute. De plus, il s’est imposé offensivement en réussissant deux tirs de 3 points, un dunk et un floater. Le jeune athlète s’est rendu à la ligne de lancers francs à six reprises et n’a raté aucune de ses tentatives. Il a terminé la rencontre avec le meilleur +/- de son équipe, soit +17.

À la suite d’une telle performance, il est évident que l’ancien membre des Wildcats du Kentucky a gagné la confiance de son entraîneur. Il s’est donc fort probablement mérité plus de minutes pour la suite et pourrait éventuellement remplacer Elfrid Payton dans l’alignement partant.

Obi Toppin a seulement joué un match jusqu’à présent à cause d’une blessure, mais on peut tout de même dire que les Knicks ont bien repêché cette année. Des experts avaient accordé un D+ comme note pour évaluer le 25e choix de NYC. Apparemment, ils avaient tort. Pour l’instant, Immanuel Quickley fait taire les critiques et semble être un véritable vol.

Image par défaut
Dominic Gildener
Dominic étudie en journalisme à l'Université de Montréal. Il est passionné par la NBA depuis l'âge de 10 ans. À l'aide de sa plume, il souhaite partager cette passion avec le public. Il se dit satisfait de voir la popularité du basketball augmenter au Québec.
Publications: 184