Sommets en carrière pour Bradley Beal et Gordon Hayward

Alors que les possibilités de se divertir tombent comme des mouches au Québec, la NBA elle, est loin de décevoir. Alors que Stephen Curry proposait une performance magistrale il y a quelques jours, ce fut au tour de Bradley Beal et de Gordon Hayward de faire des leurs de produire des sommets personnels sur le plan des points.

Affrontant les 76ers à Philadephie, Beal a amassé un impressionnant total de 60 points, dont 57 marqués en l’espace de seulement trois quarts de jeu. L’histoire qui se répète depuis quelques fois déjà cette saison à Washington s’est toutefois allongée d’un chapitre, alors que les Wizards ont été incapables d’aller chercher la victoire.

Même s’il a marqué autant de points avec une excellente efficacité (20-35 FG, 7-10 3PT) et qu’il a ajouté à son nom 7 rebonds ainsi que 5 passes décisives, son camp s’est incliné par la marque de 141-136. Les Sixers conservent ainsi leur premier rang dans toute la ligue, eux qui possèdent une fiche de 7-1.

Cette soirée demeure une autre preuve que Bradley Beal est l’un des meilleurs joueurs de la NBA, même si la reconnaissance qu’il obtient pour son travail peut en suggérer autrement.

À Atlanta, c’est plutôt Gordon Hayward qui a volé la vedette. Alors que plusieurs félicitaient son agent d’avoir réussi à le faire signer pour 30 millions de dollars par année en novembre dernier, l’ancien du Jazz et des Celtics démontre qu’il possède tout de même une certaine valeur au sein de son équipe.

Fraîchement débarqué à Charlotte, Hayward a permis aux Hornets de l’emporter 102-94 contre les Hawks, compilant au passage son meilleur total de points en carrière. Auteur de 44 points et 7 rebonds, le small forward semblait en pleine forme et surout, loin des blessures.

« Je suis fier de Gordon. Il a compris que nous avions besoin de réduire la pression sur notre offensive ce soir, et il a assumé cette pression. »

– James Borrego, entraîneur-chef des Hornets

Même s’il a été la cible de critiques lors de son passage au Massachusetts , le récit en Caroline du Nord pourrait être différent – mais ça reste à lui de le prouver.

Image par défaut
William Thériault
Un vrai passionné du journalisme, William Thériault oeuvre dans plusieurs sphères médiatiques. Jeune et ambitieux, on peut le lire sur différentes plateformes et l'écouter à la radio.
Publications: 639