Où sont les cinq derniers MVP de la G League aujourd’hui?

La G League prend de plus en plus d’importance de par le rôle qu’elle endosse dans le développement de jeunes joueurs et maintenant d’espoirs d’âge universitaire, mais on prend rarement le temps de souligner les exploits de ceux qui y sont récompensés. Dans cette optique, on vous propose aujourd’hui d’apprendre qui sont les cinq derniers MVP du circuit de développement de la NBA – et où ils sont aujourd’hui.

2015-2016 : Jarnell Stokes (Skyforce)

Alors que l’organisation portait encore le nom de D League, du temps où elle n’était pas sponsorisée par la marque Gatorade, Jarnell Stokes en terrorisait les parquets. Affilié au Heat de Miami, le centre de 6 pieds 9 pouces a affiché des moyennes de 20.6 PTS, 9.3 REB et 1.1 STL cette année-là, amenant du même coup Sioux Falls à une victoire du championnat de la ligue.

Ne comptant que 28 matchs dans la NBA à son actif, le 35e choix du repêchage en 2014 est aujourd’hui âgé de 27 ans. Son passage dans la cour des grands n’ayant pas été concluant, Stokes a tenté sa chance en Chine, où il a le plus récemment joué pour les Flying Tigers de Xinjiang.

2016-2017 : Vander Blue (D-Fenders)

Malgré trois superbes saisons dans la D League, dont celle où il a remporté le MVP, Vander Blue n’a jamais été en mesure de passer à la prochaine étape et d’être promu chez les Lakers. Lors de cette année en question, ses moyennes de 24.8 PTS, 5.1 REB, 3.0 AST et 1.6 STL l’ont propulsé vers les sommets de cette ligue-école.

Sauf que ce fut également son sommet en carrière, lui qui n’a jamais pu quitter les rangs de ce qui est par la suite devenu la G League. La saison dernière, soit en 2019-2020, le shooting guard de 28 ans s’y trouvait encore, mais en y affichant un rendement moyen de 8.6 PTS, 2.5 REB et 1.4 AST dans l’uniforme des Warriors de Santa Cruz.

2017-2018 : Lorenzo Brown (Raptors 905)

Le premier Joueur par excellence de la G League en tant que telle appartenait alors aux Raptors de Toronto, qui lui ont donné une chance après qu’il se soit couvert de succès dans leur club-école. Auteur de 18.8 PTS, 5.2 REB et 8.8 AST cette saison-là, Brown s’est mérité un contrat garanti dans la NBA.

Le point guard a disputé 26 matchs avec Toronto en 2018-2019 avant d’être libéré au mois de janvier. S’en suivirent quelques escales dans des ligues internationales d’abord en Chine, ensuite en Serbie et actuellement en Turquie pour le joueur qui est aujourd’hui âgé de 30 ans.

2018-2019 : Chris Boucher (Raptors 905)

L’homme qui a connu le plus de succès sur cette liste, Chris Boucher est aussi celui qui a connu la saison MVP la plus dominante du lot. Ayant produit en moyenne 27.2 PTS, 11.4 REB et 4.1 BLK, il est celui qui a marqué le plus de points, capté le plus de rebonds et contré le plus de tirs pour un MVP dans toute l’histoire de la ligue.

Promu de manière permanente vers le grand club, le Montréalais a joué 62 matchs en sortie de banc avec les Raptors l’an dernier, puis signé un contrat de deux ans/13,5M$ en novembre. Son rendement de 13.5 PTS, 6.0 REB et 2.0 BLK suggère également qu’il devrait être le centre partant de la formation.

2019-2020 : Frank Mason III (Herd)

Le plus récent récipiendaire de la distinction s’était d’abord illustré avec l’université du Kansas pour être sélectionné par les Kings avec le 34e choix en 2017. Après deux saisons comme réserviste à Sacramento, il a été échangé à Milwaukee puis relégué dans la G League, avec le Herd du Wisconsin. C’est là qu’il a enregistré 25.3 PTS, 3.3 REB et 4.8 AST de moyenne en 24 matchs.

Le point guard de 26 ans s’est ainsi attiré l’oeil des 76ers de Philadelphie, qui l’ont signé à une entente Exhibit 10 (pour le camp d’entraînement). Son passage en Pennsylvanie n’aura toutefois pas été concluant, alors qu’il a été coupé quelques jours avant le début de la saison régulière 2020-2021.

Image par défaut
William Thériault
William est un véritable passionné d'actualité et d'information. Rêveur se démenant au quotidien, il a le journalisme pour vocation. Le sport, c'est son amour de jeunesse.
Publications: 833