Gordon Hayward et les Hornets sont inarrêtables

Depuis son arrivée en Caroline du Nord, il est évident que Gordon Hayward a repris ses aises en tant que vedette dans la NBA, quelque chose que ses partisans n’avaient pas été en mesure d’observer depuis son temps passé en Utah. La plus récente raclée infligée aux Knicks de New York par ses Hornets en témoignent davantage; Hayward est de retour, et sa séquence actuelle de quatre matchs hors du commun en est la preuve. D’ailleurs, Charlotte a cumulé quatre gains en quatre match depuis la suite de trois défaites qu’elle avait encaissée du 1er au 4 janvier.

Gordon Hayward est comme en mission.

Le #20 de Buzz City, celui qui agit de chef d’orchestre pour les hommes vêtus de turquoise, a été l’auteur de cette dégelée de 109-88 qu’ont administré les Hornets aux Knicks renouvelés de Tom Thibodeau. Pour se faire, Hayward s’est chargé de garnir la feuille de statistiques avec 34 points, 3 rebonds et 3 passes décisives, tout en convertissant 64.7% de ses tentatives totales (11/17) et tous ses lancers de l’arche (2/2).

Son efficace récolte de panier peut sembler comme une anomalie de la part de l’ancien joueur de second plan pour les Celtics, mais c’est plutôt un signe que le small forward a simplement retrouvé son rôle de marqueur titulaire, et sa confiance – confiance qu’il semblait avoir majoritairement perdue depuis son horrible blessure à la cheville, au mois d’octobre 2017.

Il surfe par ailleurs sur une séquence phénoménale depuis quelques jours : Gordon se mérite en moyenne 29.3 PTS, 4.5 REB, 2.8 AST et 1 STL par rencontre au fil des quatre derniers engagements de sa formation, qui ont tous résulté en gains. Au travers de cette même période, l’ex-Celtic présente un rendement intéressant de 55.4% du terrain, 50% du 3 points et 92.3% de la ligne de lancer franc.

Certainement, le vétéran de 30 ans se monte un cas intéressant afin d’être sélectionné parmi l’équipe All-Star de sa conférence. Également, un autre nom qui retentit lorsqu’on mentionne les Hornets de Charlotte est celui de LaMelo Ball, le plus récent recruté de la franchise de Michael Jordan; il démontre de très belles choses avec le ballon en main.

Melo et ses moyennes d’environ 12 points, 6 aides et 7 rebonds en seulement 25 minutes de jeu sont suffisantes afin de faire du benjamin des Ball le favori au titre de Recrue de l’année.

Charlotte présente maintenant un bilan de 6-5 pour la campagne actuelle, une fiche bonne pour la 6e place dans l’Est. Le prochain affrontement de l’excitante formation de James Borrego sera face aux Mavericks de Dallas à domicile, le 13 janvier prochain à 19h00. Ensuite, ce sera au tour des Raptors de se mesurer à Hayward et compagnie, deux fois plutôt qu’une – le 14 et 16 janvier.

Voici quelques faits saillants de la soirée de lundi, ailleurs dans la NBA :

Image par défaut
Liam Houde
Liam est étudiant en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son but principal est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément important de la culture.
Publications: 722