Les Raptors alignent deux gains consécutifs pour la première fois

Elle n’aura pas été facile à retrouver, mais l’effectif des Raptors semble finalement avoir renoué avec sa confiance collective, alors que Chris Boucher et compagnie croisent le fer avec les Hornets de Charlotte pour la deuxième fois en autant d’engagements. La malédiction des fins de 4e quarts aurait apparemment été levée, et une deuxième victoire de suite fait un grand bien à une formation des Raptors qui commençait à chercher des solutions.

1er quart

La soirée a été annoncée par une pluie de tirs à 3 points ratés pour le camp des hôtes. Le premier panier du match a patienté deux minutes avant de se manifester, c’est Gordon Hayward qui se l’approprie après une amorce de joute peu fluide de la part des deux partis impliqués.

Alors que les Hornets sortent de leur torpeur les premiers, ils montent sur pied une priorité rapide de 10 points; Nick Nurse est donc contraint de placer le premier temps-mort de la partie tandis que ses partants n’ajoutent que 2 points au tableau et un nombre identique de revirements.

La solution est venue en Chris Boucher qui joint le match avec énergie, mettant un baume sur les maux des Raptors tôt.

Tout ce que nécessitaient les Torontois étaient quelques paniers de Boucher, et les bombes extérieures de l’équipe trouvent soudainement le centre de l’anneau et le gouffre qui s’était creusé est rapidement comblé. Nurse change aussi son schéma défensif pour forcer un alignement formé de quelques partants en plus de Powell, Boucher et Flynn à jouer de la défense de « zone ».

Le vent tourne, et Toronto en tire avantage pour terminer le quart sur une séquence impressionnante de 21 points contre 7 pour ensuite mener par 4.

CHA 27-31 TOR

2e quart

Fred VanVleet mène la charge d’une unité mixte pour les Raptors composée de partants et réservistes qui mettent l’emphase sur les deux clés qu’ont divulgué les résultats de la fin du premier quart-temps : les tirs de l’arche et la défensive de zone.

Freddy lance le bal avec deux triplés, puis Norm en ajoute en récoltant déjà son troisième 3 point de la soirée avant qu’OG ne ponctue le tout avec une interception opportune qui se termine en dunk renversé. Wow.

Le basketball qui est joué commence ensuite à ressembler à celui du dernier combat entre les deux clubs; le 2e quart-temps évolue maintenant en dents de scie. Une haut degré de rigueur permet aux champions de 2019 de se démarquer, mais leur difficulté à conclure les quarts remonte en surface et alloue une séquence de plus de 8 points d’affilées aux Hornets, avec peu de réponses.

Combiné à de mauvaises décisions de la part de Powell et Flynn ainsi qu’une poussée de Gordon Hayward, un ridicule buzzer-beater de Terry Rozier fait très mal aux Raps avant de rejoindre les vestiaires.

CHA 64-66 TOR

3e quart

L’entraîneur-chef des Raptors poursuit sa nouvelle tradition d’accorder sa confiance à Boucher pour débuter la deuxième moitié d’engagement. Néanmoins, des revirements de ballons importants se traduisent en plusieurs paniers adverses qui laissent place à une remontée de Hayward, Rozier, Graham et compagnie. Quatre points d’avance pour Charlotte après quatre minutes.

Siakam, Lowry et un Norman Powell déterminé en sortie de banc ne jettent cependant pas l’éponge. Les paniers ne viennent pas facilement contre une équipe efficace au chapitre défensif, mais ce sont les 3 points qui permettent éventuellement une percée; il ne reste que quatre minutes à la troisième portion de match et c’est Toronto qui s’empare d’un avantage d’un point.

Le résultat d’une séquence de 16-5 est un écart qui se transforme en 5 points avec deux minutes au cadran, puis LaMelo Ball en a assez et ramène les siens à un déficit d’un seul point. On amorcera le 4e quart-temps en position similaire qu’aux trois derniers.

CHA 87-88 TOR

4e quart

La thématique de la soirée pour les Floridiens, ainsi que pour toute la saison, est l’incapacité à clore les quarts – et les matchs. C’était vrai ce soir jusqu’à ce point, mais il est impératif pour les hommes de Nurse de briser cette malédiction alors qu’ils amorcent bien le 4e avec deux lancers extérieurs des parts d’Anunoby et Powell.

Toutefois, ça ne prend pas de temps que les opposants répondent à l’appel et les tensions se font tranquillement sentir entre ces deux formations qui se sont vu souvent cette semaine; on s’échange la priorité dans un jeu de va-et-vient. On se bat d’ailleurs pour chaque rebond.

La rapidité intentionnée des hommes du We the North est plus flagrante que jamais, surtout lorsque le ballon se retrouve entre les mains de Fred VanVleet, 11 points en transition lancent un message fort.

On entre en territoire hostile, dans la portion « crunch time » de la soirée : c’est le temps pour les Raptors de s’emparer de ce gain, en avant 4 points pendant que le cadran affiche 5 minutes…

Certains membres des deux camps semblent épuisés, et les deux paniers au Amalie Arena ont virtuellement un couvercle d’apposé sur les anneaux : pas de panier pour trois minutes.

La typique fable du temps-mort et de la faute agit de dernier acte à cette victoire cruciale pour les Raptors de Toronto. Ils ont eu chaud, mais Chris Boucher, à nouveau, a été sensationnel en accumulant 20 points, 9 rebonds et 2 contres dans un effort somme toute à saveur collective.

Les partisans des hommes en rouge se doivent d’aimer ce qu’ils ont vu de Boucher, Powell et du meneur Kyle Lowry – celui-ci qui donne le coup de poignard ultime à Charlotte – mais Pascal Siakam n’a cependant pas connu son match le plus efficace en carrière.

Marque finale CHA 113-116 TOR

Joueur du match des Raptors : Norman Powell – 24 PTS, 3 REB, 2 AST, 6/9 3PTS

Joueur du match des Hornets : Gordon Hayward – 25 PTS, 5 REB, 3 AST

Toronto a congé dimanche avant d’accueillir les Mavericks de Dallas lundi à 19h30. Ils tenteront de poursuivre sur cette séquence victorieuse avec un troisième gain consécutif, mais attention, Kristaps Porzingis est de retour.

Image par défaut
Liam Houde
Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.
Publications: 920