Radar ROTY : Semaine #4

Chaque semaine, l’équipe d’AlleyOop360 jette un œil sur les plus récents développements dans la course au titre de Recrue de l’année (ROTY).

1. LaMelo Ball (Hornets)

11.8 PTS / 6.1 AST / 6.8 REB / 1.5 STL

Aucun changement en pôle position et le statut-quo pourrait très bien durer jusqu’à la fin de la saison alors que LaMelo Ball continue de distancier la compétition. Le joueur étoile des Hornets trouve un moyen de faire sentir son impact match après match, lui qui parvient à accumuler les rebonds et assistances même quand les points ne sont pas au rendez-vous. Bref, LaMelo est l’homme à battre dans cette course pour le titre de Recrue par excellence.

2. Tyrese Haliburton (Kings)

11.1 PTS / 5.3 AST / 1.2 STL / 51.6 FG%

Semaine difficile pour Tyrese Haliburton, qui a vu son temps de jeu chuter depuis deux matchs. Haliburton présente encore une fiche statistique absolument remarquable pour un joueur repêché au 12e rang et son efficacité demeure inégalée chez les recrues, mais son rôle limité récemment pourrait lui coûter quelques places sur cette liste si la tendance se maintient.

3. James Wiseman (Warriors)

11.3 PTS / 6.3 REB / 1.6 BLK / 48.3 FG%

Outre LaMelo Ball, Wiseman est le joueur recrue le plus constant depuis le début de la saison. Le dernier match de Wiseman était l’un de ses meilleurs cette saison avec 18 points, 5 rebonds et 2 tirs bloqués jeudi dernier contre les Nuggets, un bon exemple de la contribution que le centre format géant peut offrir quand il obtient du temps de jeu. En effet, ses 27 minutes sur le terrain représentaient un sommet pour Wiseman cette saison et cela pourrait devenir la norme si la recrue continue de répondre présent quand son entraîneur lui donne des opportunités.

4. Tyrese Maxey (76ers)

11.4 PTS / 2.4 AST / 2.5 REB / 47.7 FG%

Le produit des Wildcats du Kentucky a su profiter de l’absence des gros cannons des 76ers pour s’imposer, se méritant une place dans la rotation depuis que la COVID-19 a frappé le vestiaire de Philadelphie. Maxey était déjà perçu comme le meilleur espoir de l’organisation, mais peu sont ceux qui s’attendaient à ce que le jeune guard ait un impact aussi rapidement. Chose certaine, Maxey ne fait pas seulement partie des plans à long terme de l’équipe alors qu’il est déjà parmi les meilleurs marqueurs de la deuxième unité des Sixers.

5. Patrick Williams (Bulls)

10.2 PTS / 3.8 REB / 0.8 BLK / 48.5 FG%

Les Bulls ont pris un risque en repêchant Patrick Williams au 4e rang et cette sélection n’est aucunement regrettable jusqu’à maintenant. En effet, Williams était perçu comme un projet à long terme et malgré son jeune âge, le forward des Bulls est déjà un joueur très utile à son équipe. Williams est polyvalent, efficace et excellent défensivement, des fondations qui lui permettent d’obtenir du temps de jeu malgré ses limitations avec le ballon dans ses mains.

Dans la course : Immanuel Quickley (Knicks), Anthony Edwards (Timberwolves), Payton Pritchard (Celtics), Cole Anthony (Magic).

Image par défaut
Manuel Villeneuve
Publications: 465