Malcolm Brogdon mène les Pacers à une victoire contre Toronto

Les Raptors (7-9) et les Pacers (9-7) s’affrontaient pour la deuxième fois en deux soirs, au Bankers Life Fieldhouse d’Indianapolis. Ce sont les Torontois qui ont eu le meilleur de leurs adversaires au premier duel – et ils tentaient de poursuivre sur leur lancée lundi soir.

1er quart

Lors des 12 premières minutes de la rencontre, les deux clubs se sont échangés des points à un rythme assez régulier. L’Indiana a d’abord amorcé une poussée, puis ce fut au tour de Toronto de marquer quelques paniers consécutifs.

Promu au rang de titulaire le temps d’une rencontre en l’absence de Pascal Siakam, le shooting guard Norman Powell a pris les choses en main. Auteur de 9 points (4-5 FG), 3 rebonds et 3 passes décisives en 11 minutes de jeu, Powell s’est bien démarqué par rapport à ses pairs.

Les Pacers, qui ont encore une fois opté pour l’insertion de Doug McDermott dans leur alignement partant, ont été menés par Domantas Sabonis (11 PTS, 3 REB, 2 AST).

Les Pacers mènent 33-30

2e quart

C’est l’équipe à domicile qui dicte le ton de la partie dès le début du deuxième engagement. En marquant plusieurs points sans réponse, les Pacers témoignent d’une solidité des deux côtés du parquet. Après avoir maintenu quelques points d’avance sur la troupe de Nick Nurse, ils perdent toutefois les services de Sabonis, qui ne reviendra pas dans la rencontre en raison d’une contusion au genou.

Dans une rencontre qui continue d’être offensive, les Raps ne sont pas en mesure de capitaliser sur son absence. C’est en fait le contraire qui se produit, alors que les hommes de Nate Brjorkgren continuent d’étendre l’avance.

Après une demie, Malcolm Brogdon (17 PTS, 4 REB, 6 AST) est le joueur du match. Chez les canadiens, Powell (14 PTS, 3 REB, 4 AST) et Fred VanVleet (15 PTS, 4 REB, 4 AST) sont ceux qui se débrouillent le mieux. À son retour, Kyle Lowry (4 PTS, 0-4 FG) est pratiquement invisible.

Les Pacers mènent 70-60

3e quart

Ce que Nick Nurse a dit à ses joueurs durant la demie doit les avoir motivé pas à peu près. Les Raptors sont revenus en feu du vestiaire au troisième quart, connaissant une séquence de 17-7 (dont 10 points consécutifs) durant les six premières minutes de la deuxième demie. Quelques fautes techniques sont données, on sent que les esprits s’échauffent.

Mettant de plus en plus de pression sur leurs opposants et toujours menés par le duo Powell/VanVleet, les Raptors arrivent à se hisser très près des Pacers. Yuta Watanabe connaît également quelques moments et Matt Thomas obtient de rares minutes de la part de son entraîneur-chef.

Dans le camp adverse, Jeremy Lamb est un grand facteur et comptabilise 22 points après 36 minutes de jeu.

Les Pacers mènent 98-97

4e quart

Avec 10:30 à faire à la rencontre, le small forward OG Anunoby retraite au vestiaire sans explication. On apprend plus tard qu’il doit recevoir des points de sutures pour une coupure à la lèvre, mais il revient avec 3:30 à jouer.

Malgré des tentatives persistantes de la part des visiteurs, les Pacers gardent la main sur leur mince avance et ne sont jamais dépassés pour l’entièreté du dernier cadran. Il s’agit d’une 10e défaite pour les Raptors cette année – et conjointement une 10e victoire pour ceux qui les ont vaincus.

Le travail de Jeremy Lamb est à souligner, lui qui a inscrit 22 points et capté 7 rebonds. C’est toutefois Malcolm Brogdon qui s’est imposé comme le héros de la rencontre, faisant de l’ombre à Fred Van Vleet. Quant à eux, Lowry (12 PTS, 2-11 FG) et Chris Boucher (9 PTS, 3-12 FG) ont été décevants.

Les Pacers l’emportent 129-114

Joueurs du match

Raptors : Norman Powell (24 PTS, 6 REB et 6 AST)

Pacers : Malcolm Brogdon (36 PTS, 7 REB, 9 AST)

Image par défaut
William Thériault
William est un véritable passionné d'actualité et d'information. Rêveur se démenant au quotidien, il a le journalisme pour vocation.Le sport, c'est son amour de jeunesse.
Publications: 799