Kyle Lowry contre Tobias Harris, une option viable?

Si les Raptors de Toronto continuent à gagner au rythme où ils le font présentement, il est inévitable que Kyle Lowry se retrouvera éventuellement au coeur de rumeurs de transactions. Âgé de 34 ans, le vétéran verra son entente avec les Raptors expirer lors de l’été 2021, et il serait logique pour l’organisation de considérer un pacte avec une autre formation s’il confirme que ses intentions ne sont pas de signer un nouveau contrat au Canada. Néanmoins, il s’agit d’un réel casse-tête. Masai Ujiri devra résoudre plusieurs énigmes afin de trouver une équipe qui puisse lui offrir un choix de première ronde ainsi qu’un joueur qui puisse égaler le salaire de Lowry. J’ai fait le tour de la NBA à plusieurs reprises, et les options sont très limitées et souvent teintées de doutes.

Jusqu’à ce que je reçoive un appel de mon ami Charles Dubé-Brais. «J’ai une offre de transaction pour toi», me dit-il, et je m’installe pour l’analyser.

Après avoir déterminé que les 76ers de Philadelphie étaient probablement la formation la plus susceptible d’acquérir Lowry, il me lance qu’il se demande si une transaction impliquant Kyle Lowry et Tobias Harris serait sensée pour les deux formations impliquées.

À première vue, la réponse semble être que non. Or, plongeons dans le vif du sujet pour comprendre qu’il s’agit d’une offre qui aurait ses avantages pour tous les partis impliqués. Il y a également des doutes, mais la balance ne penche peut-être pas du côté que vous pensez.

Notons tout d’abord qu’un choix de première ronde pourrait être impliqué et faire le chemin vers Toronto. Il s’agit toutefois d’un autre débat et la réponse est à mes yeux négative. Concentrons-nous donc sur la viande, dans cette offre.

Du point de vue des Raptors

1 – Si Kyle Lowry quitte Toronto, il est essentiel de l’offrir aux autres formations pour tenter d’obtenir quelques actifs qui aideront la restructuration du club. À ce moment-là, Masai Ujiri opterait pour la meilleure offre, afin d’éviter de le perdre gratuitement sur le marché des joueurs autonomes. À ce moment-là, Tobias Harris devient une pièce très intéressante. Préfère-t-on 20 matchs de Lowry ou trois saisons avec Harris? La réponse est évidente.

2 – Tobias Harris n’est âgé que de 28 ans et pas plus tard qu’il y a deux ans, il était un «borderline All-Star». Avant de signer son pacte à Philadelphie, il était un joueur très convoité. Sa réputation provient du fait qu’il coûte cher, et non de ses performances. Jusqu’à preuve du contraire, Tobi va te marquer une vingtaine de points à chaque soir, tout en s’impliquant au niveau des rebonds et de la distribution. Cette saison, il réussit 46% de ses 5 tirs de 3 points par match. L’échantillon est petit, mais il est un bon tireur et performe bien avec le ballon entre les mains. Tu achètes Harris pour ses saisons de 28, 29, 30 et 31 ans, et tu obtiens probablement cette version du joueur pour trois saisons et demi. Malgré son salaire, il s’agit d’un ailier qui peut avoir un impact considérable sur ton équipe tout en étant une présence positive dans le vestiaire.

3 – Harris gagnera environ 35 M$ en 2021-2022, 37,6 M$ en 2022-2023 et 39,3 M$ en 2023-2024. C’est effectivement très cher. Il s’agit du plus gros bémol, dans cette proposition. Au final, les Raptors doivent se poser la question suivante : sommes-nous en bonne position pour signer Victor Oladipo ou Andre Drummond l’été prochain? Si la réponse est non, nul besoin d’économiser de l’argent. Si la réponse est oui, il devient plus envisageable de laisser Kyle Lowry quitter sans l’avoir échangé au préalable.

4 – Au niveau de l’alignement, l’arrivée de Tobias Harris permettrait d’expérimenter avec plusieurs alignements possibles. Premièrement, un gros alignement partant pourrait être évalué en insérant Anunoby à la position de shooting guard et en conservant Aron Baynes au centre pour débuter le match (VanVleet, Anunoby, Harris, Siakam, Baynes). Ensuite, la formation small-ball peut également être évaluée, considérant à quel point OG livre la marchandise lorsqu’il occupe le poste de centre (VanVleet, Powell, Harris, Siakam, Anunoby). Dans les deux scénarios, l’unité secondaire demeure entre bonnes mains avec Chris Boucher, Terence Davis et/ou Norman Powell. Si Nick Nurse souhaitait absolument inclure Powell/Davis et un centre naturel en Aron Baynes dans l’alignement partant, il faudrait alors toutefois reléguer Tobias Harris ou OG Anunoby sur le banc – et ce n’est pas l’idéal. Or, il ne faut pas oublier que l’alignement partant ne raconte pas toute l’histoire. Il y aurait façon d’impliquer tous ces joueurs dans les succès de l’équipe tout en leur assurant une implication importante. Voici à quoi ressemblerait la profondeur des Raptors…

alleyoop360.com-analyse-kyle-lowry-contre-tobias-harris-une-option-viable-2021-01-28_14-48-12_033557

5 – Cette composition comporte toutefois son lot de bémols. D’abord, est-ce que Terence Davis est à Toronto pour longtemps? N’oublions pas ses problèmes avec la justice… Ensuite, est-ce que nous sommes prêts à insérer Malachi Flynn comme meneur réserviste?

Du point de vue des 76ers

1 – Kyle Lowry est un vétéran qui a l’ADN d’un champion et qui peut faire des petits miracles avec le ballon entre les mains, en fin de match. Il incarne ce dont les 76ers ont probablement de besoin afin d’atteindre le prochain niveau, et en faire son acquisition est certainement très intéressant, surtout s’il accepte d’y signer une prolongation de contrat. Considérez que Lowry est né à Philadelphie et qu’il a toujours affectionné la ville. Comptez-y. Sa présence dans le vestiaire pourrait grandement aider cette équipe en séries éliminatoires.

2 – Même s’il aura 35 ans cette saison, Lowry continue de produire. Cette saison, le #7 inscrit 18 points par match en plus d’ajouter 6.2 rebonds et 6.4 passes au tableau. Offensivement, son apport est comparable à celui de Tobias Harris. Si l’on considère toutefois les statistiques avancées, on constate que Harris possède un meilleur PER (18.7) que Lowry (15.4) et des meilleures cotes offensives et défensives avec 114/109 face au 114/112 de Lowry. Rien de trop grave, mais ça demeure un aspect à garder en tête. Le vétéran des Raptors réussit toutefois plusieurs gros jeux défensifs, reçoit des charges à un rythme industriel et demeure le cœur et l’âme d’une formation.

3 – Le partage du ballon entre Ben Simmons et Kyle Lowry demeure un débat intéressant. Est-ce que Simmons jouerait à la position 3 ou 4 si Lowry était acquis. Comment gérerait-on la distribution et les possessions offensives? Après tout, Simmons est l’un des 5 meilleurs passeurs de la ligue, en ce moment. Le USG% de Kyle est inférieur à celui de Tobi, mais il demeure un passeur important qui monte normalement le ballon entre ses mains, le rôle actuel de Simmons.

4 – Au niveau de la composition de l’alignement, il est certain que les Sixers ont davantage de profondeur chez les gardes. Le départ de Harris et l’acquisition de Lowry créerait même un certain trou chez les ailiers, et un surplus chez les gardes. On aime bien Lowry, mais comment entrevoyez-vous cette coexistence quand Tyrese Maxey pousse déjà pour un rôle important dans l’alignement.

alleyoop360.com-analyse-kyle-lowry-contre-tobias-harris-une-option-viable-2021-01-28_15-07-50_791963

5 – L’autre aspect qu’il faut considérer, et c’est probablement le plus important, constitue l’économie d’argent qui serait faite. Malgré son utilité, Harris gagne en moyenne 36 millions de dollars par année et est définitivement surpayé considérant son apport. D’un autre côté, un Kyle Lowry vieillissant signerait une prolongation de contrat plus abordable et il donnerait potentiellement un rabais à l’équipe de son enfance. À ce moment-là, les Sixers libèrent de l’argent et peuvent se permettre d’ajouter un ailier à leur formation. C’est un petit peu plus difficile cette saison, mais le marché des buy outs sera à surveiller et un joueur comme Otto Porter pourrait s’avérer un ajout de taille pour cette équipe.

Conclusion

Il y a des avantages et des inconvénients pour les deux équipes. Nous ne pouvons pas deviner si cette offre cadre dans la mentalité de Masai Ujiri et de Daryl Morey, mais il s’agit définitivement d’un scénario qui pourrait avantager les deux équipes si elles sont en mesure de trouver des réponses aux points d’interrogation.

Tobias Harris, c’est toutefois probablement l’offre la plus solide que les Raptors pourraient recevoir en retour de Kyle Lowry.

Image par défaut
Kevin Vallée
Kevin Vallée est le fondateur d'AlleyOop360, animateur de l'émission de radio au 91.9 Sports. Après plus de 6 ans d'expérience dans le monde du blog, il se lance dans les médias à la radio et sur les réseaux sociaux avec comme but de populariser le basketball.
Publications: 727