Stephen Curry marque 57 points, mais Luka Doncic a le dernier mot

Une soirée marquée par des performances remarquables à travers le circuit de la NBA a donné lieu à l’un des meilleurs combats de la saison, entre deux étoiles. Alors que les Mavericks de Dallas accueillaient les Warriors de Golden State, le vrai duel a été celui entre le jeune Luka Doncic et un Stephen Curry enflammé. Les deux hommes se sont échangé bombe après bombe samedi soir, pour que Luka n’en ressorte finalement vainqueur, malgré les 57 points récoltés par son adversaire.

Les 57 points du Chef Curry – accompagnés de 2 rebonds, 5 passes décisives et 2 interceptions – représentent le troisième plus haut total de points en une seule partie, au fil de la présente campagne. D’ailleurs, c’est le numéro 30 des Warriors lui-même qui trône au sommet de cette liste grâce à son incroyable prestation de 62 points, suivi de Bradley Beal avec 60. Fred VanVleet et Nikola Jokic complètent le top 5.

De plus, Draymond Green s’est démarqué de façon exceptionnelle en nous présentant une performance digne de ses meilleures années, cette fois en portant le chapeau de centre pour les Dubs. Il n’aura peut-être amassé que 2 points, mais le champion à trois reprises ressemblait au Draymond de 2016, hier soir, en remplissant la fiche des statistiques.

Ce sont 6 rebonds, 15 aides, 6 vols de ballon et 4 blocs qu’il totalise en 37 minutes de jeu. Son jeu de passe semble avoir été élevé d’un cran récemment, car il s’agit du deuxième engagement consécutif où l’ancien Joueur Défensif par Excellence se mérite 15 passes décisives : un exploit qui n’a jamais été accompli par un joueur évoluant au pivot, dans l’histoire de la NBA.

Cependant, il vous dira qu’une victoire aurait eu bien meilleur goût. Pourtant, un gain n’était pas hors de portée; la faute revient en fait à Luka Doncic qui a décoché une flèche précise qui jouait le rôle d’un coup de poignard dans la poitrine de Golden State, à la toute fin de la rencontre, pour finalement l’emporter 132-134.

Le surnommé Wonderboy – puisqu’il fait des miracles – a ajouté 42 points, 7 rebonds et 11 assistances au tableau, tout en convertissant 7 de ses 12 tentatives de l’extérieur. Or, même cette victoire si bien accueillie ne rassure pas les Mavs; une séquence de 7 revers en 8 joutes les a vu glisser jusqu’au 14e rang de la conférence.

Si Dallas veut remonter dans la hiérarchie de l’Ouest, Luka sera dans le devoir de sortir davantage de performances de la sorte de son chapeau, mais, évidemment, il ne pourra pas accomplir une remontée de la sorte seul. Kristaps Porzingis, Tim Hardaway Jr., Josh Richardson et les autres pièces du puzzle pour Rick Carlisle seront instrumentales aux succès futurs de cette jeune formation.

Les Mavericks croiseront prochainement le fer avec les TimberWolves, lundi le 8 février à 20h30, qui occupent la dernière position à l’Ouest, dans un match où Dallas a tout à perdre.

Image par défaut
Liam Houde
Liam est étudiant en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son but principal est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément important de la culture.
Publications: 674