G League Ignite : Jonathan Kuminga se démarque à son premier match

Après près d’un an d’absence, la G League effectuait son grand retour aujourd’hui dans la gubble d’Orlando. Le premier match, celui que tout le monde attendait, opposait le club-école des Warriors à l’équipe Ignite, composée de certains espoirs de premier plan en vue du repêchage de 2021. Jonathan Kuminga, Jalen Green et Daishen Nix disputaient ainsi leur premier match avec le nouveau programme de développement, qui a signé une victoire de 109-104 face aux Warriors.

Jonathan Kuminga est définitivement le joueur qui s’est le plus démarqué pour Ignite. Considéré par plusieurs comme l’un des deux ou trois meilleurs espoirs de la cuvée, l’ailier de 6 pieds 8 a bien paru contre une compétition supérieure à la NCAA – et surtout, plus ressemblante à celle de la NBA.

Comme pour n’importe quel diamant brut de son genre, il y a eu du positif et du négatif. Même s’il a démontré que son maniement du ballon s’était amélioré, Kuminga a provoqué quatre revirements.

Heureusement, il a également mis en vitrine ses talents de passeur et de lecteur de jeu. Le QI du jeune joueur ressort du lot, même si c’est son athlétisme qui attire tout d’abord l’oeil. Il a été en mesure d’attirer l’attention vers lui pour distribuer quatre passes décisives.

Kuminga refuse deux occasions de tirer avec le dribble, attire le centre adverse et passe pour un lay-up facile.

En parlant de son athlétisme, il n’y a pas de débat : il est prêt pour la NBA, physiquement. Il tasse ses adversaires et attaque le panier avec aise. Son centre de gravité est bas, mais il saute très haut et ne se laisse pas intimider. Il a d’ailleurs terminé le match avec deux blocs.

Kuminga a également démontré sa grande versatilité offensive. Il peut monter le ballon en tant que manieur principal, distribuer et attaquer le centre du terrain.

Au niveau de son efficacité, c’est un couteau à double tranchant. Il a réussi 9 de ses 11 tirs de 2 points… Mais seulement une de ses 7 tentatives de la ligne de trois points.

Certaines séquences ont effectivement laissé à désirer. Toutefois, on parle ici d’un jeune joueur de 18 ans qui joue contre une compétition bien différente du niveau scolaire. À travers le match, on a vu une certaine adaptation de son côté.

Jalen Green a connu un match correct, tandis que Daishen Nix a pris sa place en fin de rencontre aux côtés de Kuminga. Le point guard possède une vision du terrain ébranlante, et les flashs ont été intéressants. Dans le cas de Green, nous savions déjà qu’il était un athlète sensationnel, comparé à un trampoline en raison de son saut vertical. Or, il semblait forcer certaines actions et devra s’adapter afin de devenir moins unidimensionnel. On doit toutefois lui donner le crédit pour ses deux passes, dont une assez intéressante après un écran.

Image par défaut
Kevin Vallée
Kevin Vallée est le fondateur d'AlleyOop360, animateur de l'émission de radio au 91.9 Sports. Après plus de 6 ans d'expérience dans le monde du blog, il se lance dans les médias à la radio et sur les réseaux sociaux avec comme but de populariser le basketball.
Publications: 728