Timberwolves : l’embauche de Chris Finch soulève la colère à travers la NBA

L’Association des entraîneurs de la NBA a émis un communiqué afin de dénoncer le processus ayant mené à l’embauche de Chris Finch à la barre des Timberwolves. Cette dénonciation fait suite à une vague de critiques de la part de plusieurs joueurs et entraîneurs à travers la ligue, jugeant que les T-Wolves n’ont pas respecté les normes d’un processus d’embauche juste et adéquat.

Les Timberwolves ont procédé à un changement d’entraîneur plus tôt cette semaine, surprenant tout le monde avec un remplacement très expéditif. En effet, la formation du Minnesota y est allé d’une première depuis 2009 en remplaçant immédiatement leur entraîneur par un assistant provenant d’une autre formation, et ce, sans même interviewer d’autres candidats.

En d’autres mots, l’ancien assistant des Raptors Chris Finch s’est vu offrir l’emploi sur un plateau d’argent alors que chez les T-Wolves, l’assistant réputé David Vanterpool n’a même pas eu l’occasion d’être interviewé pour le poste. Cette décision a provoqué la colère de plusieurs gens à travers la ligue, dont notamment Damian Lillard qui a toujours attribué une partie de son succès à Vanterpool, assistant chez les Blazers de 2012 à 2019 :

Tel que mentionné dans le tweet de Lillard, Vanterpool a joué un énorme rôle dans le développement de Dame et CJ McCollum lors de ses années à Portland. Selon plusieurs joueurs, entraîneurs et membres des médias, il s’agit d’une autre preuve comme quoi les entraîneurs noirs ne bénéficient pas des mêmes opportunités que tout le monde.

Voici ce que l’Association des entraîneurs de la NBA (NBCA) avait à dire sur le sujet :

« Il serait négligent de ne pas reconnaître une inquiétude profonde et un niveau de déception par rapport au processus d’embauche des Timberwolves du Minnesota.

La NBCA comprend et respecte le droit que chaque organisation a de congédier et engager quiconque quand ils le souhaitent. Mais c’est notre responsabilité de pointer du doigt quand une organisation échoue à conduire un processus complet et transparent afin de rechercher des candidats provenant de backgrounds différents.

Lors de la dernière saison morte, plusieurs formations ont procédé à des processus d’embauche diversifiés et transparents. Cela doit être le standart. Nous devons absolument offrir les mêmes opportunités à tous les candidats. »

NBCA via Adrian Wojnarowski

Plusieurs assistant-entraîneurs noirs se sont également confiés au journaliste Marc J. Spears afin d’exprimer leurs inquiétudes, craignant que leur place dans la NBA se limite au poste de conseillers :

Bref, cette vague de critiques à l’endroit des Timberwolves n’a rien à avoir avec Chris Finch, qui mérite amplement d’être entraîneur-chef dans la NBA. La problématique est beaucoup plus profonde : la NBA a un problème de représentation en ce qui a trait aux entraîneurs-chef, et ce n’est pas par manque de candidats qualifiés.

Image par défaut
Manuel Villeneuve
Publications: 487