Jokic et Murray portent les Nuggets sur leur dos

Jusqu’à présent, la fiche de 17-15 des Nuggets est à l’origine des performances du duo Nikola Jokic/Jamal Murray. Denver ne connaîtrait pas cette saison sans ses deux piliers qui font des leurs sur le terrain.

Classée au 8e rang dans la Conférence de l’Ouest, l’équipe du Colorado éprouve une réelle saison en dents de scie. Jusqu’à présent, les Nuggets n’ont pas du tout le même visage que lors des séries éliminatoires de 2020. Heureusement que The Joker et The Blue Arrow se sont présentés sur le parquet.

Ce duo est actuellement l’un des plus époustouflants dans la NBA. Offensivement, le Serbe et le Canadien sont fort efficaces. Jusqu’à présent, leurs moyennes respectives de points par match (26.9 PTS et 21.4 PTS) sont tous les deux des sommets en carrière.

La cote offensive de Jokic se situe à 130 points, ce qui est excellent. Celle de Murray se situe légèrement au-dessus de la moyenne, à 116. Le problème ne se situe pas de ce côté.

C’est plutôt leurs coéquipiers qui devront trouver une certaine constance pour permettre aux Nuggets de gagner plus souvent. Des joueurs tels que Gary Harris, Will Barton et Paul Millsap vont devoir rebondir, car ils ne connaissent pas leurs meilleures années en carrière.

Cette saison, ces trois joueurs conservent actuellement leur pire moyenne de points par match depuis leurs débuts dans la NBA. Ça n’aide pas du tout l’équipe. L’amélioration de leur pourcentage de réussite du périmètre est bien un point positif qui les relie, mais ça ne suffit pas à gagner des matchs.

Pour sa part, le jeune Michael Porter Jr. n’est pas nécessairement à la hauteur des attentes. L’ancien des Tigers du Missouri a été touché par la COVID-19 cette année, ce qui explique sa baisse de régime. Ses moyennes de 14.0 PTS, 6.4 REB et 1.0 AST et son jeu sur le parquet prouvent que ses ennuis médicaux ne sont pas tout à fait derrière lui.

Il enfile malgré tout quelques beaux dunks :

Devant les prouesses de Jokic et Murray, les Nuggets ne devront surtout pas s’asseoir sur leurs lauriers. Ils sont toujours dans la course aux séries, mais vont devoir faire attention aux Mavericks de Dallas ou aux Grizzlies de Memphis qui marchent sur leurs talons.

Image par défaut
Nickolas Bergeron
Publications: 27