Engagements politiques : Zlatan Ibrahimovic et LeBron James ne s’entendent pas

LeBron James et Zlatan Ibrahimovic se sont lancés dans une énorme guerre de mots cette semaine concernant les engagements sociaux et politiques de LeBron James en dehors du terrain.

Cette histoire a débuté jeudi lorsque Zlatan Ibrahimovic à mis de l’huile sur le feu en affirmant ceci :

« LeBron James est un phénomène dans son domaine, mais je n’aime pas quand les gens qui ont un certain statut se mettent à faire de la politique en même temps. Fais ce dans quoi tu es bon. Reste dans ta catégorie. Je joue au football parce que c’est ce que je fais de mieux. »

Zlatan Ibrahimovic au réseau Discovery+ en Suède

Il est facile de comprendre que la vedette de soccer suédoise est un adepte du concept qu’un sportif doit se concentrer sur ce qu’il fait de mieux sur le terrain et qu’il ne devrait pas se mêler de politique ou même se positionner.

Dans les dernières années, LeBron James est l’un des athlètes qui s’est le plus impliqué socialement et s’est assuré de ne pas être subtile et silencieux en présentant des campagnes comme More Than A Vote qui avait comme but d’aider et encourager la communauté noire des États-Unis à voter lors des élections présidentielles.

De plus, avec Lewis Hamilton (Champion de F1), LeBron James est également l’un des sportifs ayant été le plus volubile concernant le mouvement Black Lives Matter et cela semble en avoir dérangé certains, dont l’ancienne vedette du Galaxy de Los Angeles dans la MLS.

« Je ne fais pas de politique. Si j’étais un politicien, j’en ferais. C’est la première erreur que les gens font quand ils deviennent célèbres et qu’ils acquièrent un certain statut. Reste en dehors de ça. Contente-toi de faire ce que tu fais de mieux. Autrement, ça n’a pas bonne allure. »

La réponse de LeBron James est venue, quelques heures plus tard, après la rencontre entre les Lakers et les Trail Blazers vendredi et cette dernière était très franche et sans détour.

« Je ne me tairai jamais sur des choses que j’estime ne pas être bonnes! »

« Je pointe du doigt le racisme, les injustices sociales, les choses qui touchent notre communauté, parce que j’en fais partie et que je vois ce qu’il s’y passe à travers les 300 enfants de mon école qui traversent les mêmes choses. Ils ont besoin d’une voix et je suis leur voix… Il n’y a aucune chance pour que je reste uniquement collé à mon sport, parce que je sais à quel point ma voix peut être importante. »

Cette histoire a fait couler beaucoup d’encre dans les derniers jours et continuera probablement pendant encore longtemps parce qu’il s’agit d’un débat qui implique des personnes ayant une vision bien différente des choses.

Selon LeBron James, toujours au réseau SportCenter, le combat est loin d’être terminé :

« Pendant longtemps, on s’est entendu pour dire qu’en tant que sportifs, on devait être reconnaissants de pouvoir lancer une balle, dribbler avec un ballon, frapper avec une batte de base-ball. On nous disait qu’on n’était pas capable ni autorisés de parler d’autres choses. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Et ce ne sera plus le cas pendant un long moment. »

Image par défaut
Marc-André Fortin
Publications: 29