Vols de ballon : VanVleet parmi l’élite depuis deux ans

La plupart des amateurs de basketball connait l’apport de Fred VanVleet chez les Raptors de Toronto. Toutefois, un aspect du jeu de Steady Freddy passe quelque peu sous le radar lorsqu’il n’est pas en possession du ballon. Si son coéquipier Chris Boucher est dans les meilleurs de la NBA pour les blocs, VanVleet peut se vanter d’être le joueur avec le plus grand nombre de vols de ballon après 10 semaines d’activités dans la NBA.

Le garde non-repêché des Raptors est devenu tranquillement l’un des spécialistes à ce chapitre depuis deux ans. Avant que la pandémie ne vienne mettre un frein à la saison, VanVleet pointait au 12e rang du circuit avec 100 interceptions à sa fiche et en quatrième place pour la moyenne par match (1,9).

Cette saison, celui qui a fêté son 29e anniversaire, jeudi dernier, cumule 58 vols de ballon en 34 rencontres depuis le début de la campagne, un sommet pour le total et la troisième meilleure moyenne à 1,7 par partie. Pour mettre en perspective, OG Anunoby et Norman Powell en ont accumulé seulement 37 en cette saison 2020-2021. De plus, seul trois autres joueurs dans tout le circuit Silver ont amassé 50 steals ou plus, soit Nikola Jokic, T.J. McConnell et LaMelo Ball.

En voyant ces statistiques, est-ce que le nom de VanVleet pourrait être considéré parmi les deux équipes d’étoiles défensives lors des prochains honneurs individuels au terme de la saison? Difficile à dire.

Ben Simmons avait réussi à obtenir une place parmi les formations All-Defensive de la NBA après avoir pris la deuxième place pour le total des vols (119) et la plus haute moyenne de vols par match (2,1). Ce qui avait probablement avantagé l’Australien était son ratio défensif de 106 points accordés par 100 possessions; le 46e plus haut chez les joueurs ayant joué plus de 20 matchs.

Du côté de VanVleet, celui-ci possède un ratio défensif de 111 points contre par 100 possessions, ce qui le place dans le milieu de peloton de la NBA. La moyenne du cinq partant par excellence en défense cumulait une moyenne de 103,2 points.

Quant au defensive box plus/minus (qui calcule la contribution défensive par 100 possessions), le porte-couleurs des Raptors est au niveau de la moyenne du circuit avec un coefficient de 0,1. Parmi les lauréats de la première équipe All-Defensive l’an dernier, le plus bas taux revenait à Marcus Smart, qui avait terminé l’année avec 1,4.

Image par défaut
Pierre-Olivier Poulin
Publications: 74