Marvin Bagley III serait disponible pour une transaction

Depuis son arrivée dans la NBA en 2018, Marvin Bagley III est assis sur un siège chaud. Il n’a encore que 21 ans, mais en tant que deuxième choix au total d’un repêchage, il se doit d’ajouter une valeur significative à l’équipe qui lui accorde sa confiance. Jusqu’à maintenant, ce n’est pas vraiment le cas.

Si l’encan de 2018 a offert à la ligue des repas quatre ou cinq étoiles comme Luka Doncic, Trae Young, DeAndre Ayton, Collin Sexton et Shai Gilgeous-Alexander, il lui a aussi servi des plats moins appétissants comme Marvin Bagley III.

Selon plusieurs exécutifs de l’association s’étant confiés à The Athletic, Bagley III serait maintenant sur le marché des échanges – et il n’est pas sorcier d’en identifier la cause.

Sans être un mauvais joueur, le power forward des Kings n’est pas devenu celui qu’on espérait, dans les bureaux de la franchise. Si son rendement en tant que recrue était encourageant, il a tout simplement stagné depuis.

Après une campagne All-Rookie en 2018-2019, l’ancien de l’université Duke a été sérieusement ralenti par les blessures. Une fracture du pouce droit et une douleur subséquente au pied droit l’ont limité à 13 matchs joués l’année dernière.

Cette saison, ça va mieux, mais pas nécessairement bien non plus. Affichant des moyennes de 14.1 PTS et 7.6 REB sur un pourcentage de réussite de 50.0 % en 34 parties, Bagley III est un partant convenable. Mais c’est justement ça, le problème. Un deuxième choix au total n’est pas repêché pour devenir un partant convenable. Ni pour être un défenseur sous la moyenne, ceci dit.

Pourtant, il fait les deux.

Pour l’instant, le téléphone ne sonne pas énormément à Sacramento. Mais ça pourrait changer, et c’est une question de perception. Pour réussir avec lui, il faut oublier le contexte dans lequel il est arrivé chez les pros, car on lui fixe ainsi un objectif qu’il ne peut atteindre. Si une équipe le comprend, elle pourrait très bien aller le chercher.

La date limite des transactions n’arrive que le 25 mars, ce qui laisse sensiblement trois semaines à une formation qui déciderait de lui accorder une deuxième chance.

Image par défaut
William Thériault
Un vrai passionné du journalisme, William Thériault oeuvre dans plusieurs sphères médiatiques. Jeune et ambitieux, on peut le lire sur différentes plateformes et l'écouter à la radio.
Publications: 672