Tirs de 3 points : le Jazz à la poursuite des Pacers de 1999-2000

Dans une ère ou l’efficacité à l’extérieur du périmètre est primordiale pour connaître du succès dans la NBA, le Jazz de l’Utah semble avoir trouvé la bonne recette pour accumuler les victoires. Alors que la pause du Match des étoiles bat son plein, la troupe de Quin Snyder mène la ligue dans quelques statistiques reliées aux lancers du centre-ville, comme l’ont été les Pacers de l’Indiana au tournant du millénaire.

Classée au troisième rang pour les points marqués, l’organisation basée à Salt Lake City devient une menace terrifiante lorsqu’il vient le temps d’inscrire des paniers lointains. En plus d’en tenter le plus par match dans la NBA (42,8), le Jazz en converti plus que quiconque dans le circuit avec 17,1 par partie, pour un pourcentage de réussite de 39,8% (le troisième plus haut de la NBA).

Toutefois, le Jazz n’excelle pas uniquement à se créer des opportunités à 3 points, mais il domine également à limiter les chances de l’adversaire. Avec la présence d’un joueur défensif d’élite en Rudy Gobert et d’une unité de cinq complète, Utah ne concède que 30,7 tirs tentés du centre-ville par rencontre, soit à égalité au sommet avec les Timberwolves du Minnesota, en plus d’en accorder seulement 10,9 réussis par soir. D’ailleurs, c’est la seule équipe qui est sous la barre des 11.

alleyoop360.com-tirs-de-trois-points-le-jazz-a-la-poursuite-des-pacers-de-1999-2000-2021-03-06_11-28-13_330748

Un seul groupe dans l’histoire de la NBA a réussi à se maintenir au sommet des tirs de 3 points réussis et accordés au cours d’une saison complète. Menés par le duo composé de Reggie Miller et de Jalen Rose, les Pacers de l’Indiana de 1999-2000 avaient réussi 7,1 paniers de l’extérieur de l’arche contre seulement quatre pour leurs adversaires.

Même si à l’époque, l’emphase était moins mise sur les tireurs d’élite, cette domination sur cet aspect leur avait permis de prendre le premier rang dans l’Est avec une fiche de 56-26, en route vers une présence en Finale. Malheureusement pour Larry Bird et sa bande, les Lakers de Shaq et Kobe les avaient éliminés en six parties pour remporter le trophée Larry O’Brien. Est-ce que le Jazz sortira victorieux cette saison? Seul le temps nous le dira.

Image par défaut
Pierre-Olivier Poulin
Publications: 71