Charles Dubé-Brais estime que Rudy Gobert est le favori au titre de Joueur défensif de l’année

La réputation de Rudy Gobert en tant que super-vedette défensive n’est plus à faire. Le pivot du Jazz est une force dans la raquette, terrorisant les attaquants adverses lorsqu’ils s’aventurent près du panier de la troupe de Quin Snyder. C’est notamment pour cette raison que Charles Dubé-Brais affirme que le Français est présentement son favori dans la course au titre de Joueur défensif de l’année.

De passage à l’émission AlleyOop360 sur les ondes du 91,9 Sports, l’entraîneur-chef des BlackJacks d’Ottawa, dans la CEBL, a été invité à se prononcer sur son classement actuel pour le titre de Joueur défensif de l’année.

Dubé-Brais nomme Gobert comme son favori puisqu’il est celui sur lequel le schéma défensif du Jazz est basé. Comme la formation de l’Utah devrait terminer la saison parmi les cinq meilleurs défenses de la NBA, il part déjà avec une longueur d’avance.

Et quand on parle de schéma défensif construit autour de lui, l’entraîneur l’explique très bien : les joueurs ajustent leur jeu en raison de la présence de Gobert.

On est très agressifs sur les tireurs à trois points à Utah. La contrepartie, c’est de se faire battre par le dribble, mais ça fait en sorte qu’on force les joueurs à foncer dans Rudy Gobert près du panier.

Charles Dubé-Brais

Il ajoute également que Gobzilla, de par sa réputation, possède un avantage que d’autres joueurs n’ont pas : le facteur intimidation.

On sait l’intimidation que ça amène (d’attaquer Rudy Gobert). Ce n’est pas juste les 2,7 lancers bloqués par match, c’est tous les lancers qu’il fait rater et ceux qui ne sont même pas pris. Rudy a un facteur intimidation qui permet à Utah d’être une bonne équipe sur la défense de périmètre sans avoir de défenseur d’exception.

Charles Dubé-Brais

En plus, Dubé-Brais ajoute que le voters fatigue, un phénomène qu’on aperçoit lorsque les électeurs pour les trophées essaient délibérément de voter pour des joueurs différents plutôt que de voter pour le même joueur année après année, ne jouera pas en défaveur de Gobert cette année, puisque Giannis Antetokounmpo l’a emporté l’an dernier.

Ce qui est bon pour Rudy, d’une certaine façon, c’est que le fait qu’il ne l’a pas gagné l’année dernière, ça empêche le fameux voters fatigue (…), je pense que Gobert peut bénéficier de ça.

Charles Dubé-Brais

Du même coup, la NBA pourrait récompenser la belle saison du Jazz, eux qui n’auront probablement aucun joueur parmi les cinq finalistes au titre de MVP (bien que Gobert pourrait s’inviter dans la course au cinquième rang). En plus, il mène la ligue au niveau de la cote défensive avec 102 (ce qui signifie que le Jazz accorde 102 points sur 100 possessions lorsque Gobert est sur le terrain), comme Dubé-Brais le mentionne, ce qui n’est pas à ignorer.

Pour compléter son trio de tête, l’entraîneur nomme les noms de Ben Simmons et de Joel Embiid, deux coéquipiers avec les 76ers.

Bref, qui est votre favori dans la course au titre de Joueur défensif de l’année? Est-ce Rudy Gobert, Ben Simmons, Joel Embiid ou autre?

Vous pouvez écouter la chronique par ici.

Image par défaut
Félix Forget
Publications: 14